À VOL D’OI­SEAU

Mon Quotidien - - ÉGYPTE -

CONTEXTE On es­time qu’entre 8 000 et 15 000 per­sonnes pra­tiquent le à tra­vers le monde, dont 300 en France.

À Gi­zeh, près du Caire, en Égypte (Afrique), le 29 jan­vier

LES FAITS

Cé­dric Du­mont, un spor­tif belge de 42 ans, sur­vole en wing­suit les py­ra­mides de Gi­zeh. Il a at­ter­ri en bas de la Grande Py­ra­mide. Cé­dric Du­mont a réa­li­sé plus de 2 000 sauts avec une com­bi­nai­son de ce genre.

COM­PRENDRE

Le wing­suit tel qu’on le connaît au­jourd’hui a été mis au point par le Fran­çais Pa­trick de Gayar­don, à la fin des an­nées 1990. Ce sport ex­trême se pra­tique avec une com­bi­nai­son ( suit, en an­glais) équi­pée de sortes d’ailes (wings). Elles re­lient les bras au buste, et les jambes entre elles. En wing­suit, le pa­ra­chu­tiste saute d’une fa­laise ou d’un avion en vol par exemple, et tombe en chute libre dans un pre­mier temps. En­suite, il écarte les bras et les jambes pour pla­ner, grâce à la com­bi­nai­son. Il peut alors at­teindre une vi­tesse d’en­vi­ron 300 km/heure ! Pour ra­len­tir et at­ter­rir, il lui suf­fit de dé­clen­cher son pa­ra­chute. Ce sport est ré­ser­vé aux pa­ra­chu­tistes les plus ex­pé­ri­men­tés. Sur son site, l’as­so­cia­tion de pa­ral­pi­nisme conseille de sau­ter en wing­suit au moins 200 fois de­puis une fa­laise avant de se lan­cer de­puis un avion en vol.

LE SA­VIEZ-VOUS ?

Qu’est-ce que le base-jump ? fa­laise...). pont, tour,( fixe point d’un pa­ra­chute en sau­ter à consiste qui ex­trême sport Un

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.