Pan­neau « choc »

Mon Quotidien - - FRANCE -

Pour faire ra­len­tir les conduc­teurs sur une longue route droite, à Bre­te­nière (21), le maire de la ville a fait ins­tal­ler un pan­neau « choc ». Il y est écrit : « Il reste en­core des en­fants à écra­ser, vous pou­vez ac­cé­lé­rer. » Cet hu­mour spé­cial ne plaît pas à tout le monde.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.