Une com­pé­ti­tion d’avions... en pa­pier

Mon Quotidien - - FRANCE - M. Serre

Le tra­fic aé­rien va aug­men­ter dans le ciel de Nantes (44), au­jourd’hui ! Les meilleurs « pi­lotes » d’avion en pa­pier fran­çais vont ten­ter de se qua­li­fier pour la fi­nale na­tio­nale du Red Bull Pa­per Wings 2015 (cham­pion­nat de lan­cer d’avions en pa­pier). Les 3 meilleurs (1 par ca­té­go­rie) pour­ront en­suite par­ti­ci­per à la fi­nale mon­diale de cette com­pé­ti­tion, en mai, en Au­triche (Eu­rope). Ta­hi­na, étu­diante de 26 ans, fe­ra par­tie des concur­rents qui ten­te­ront de se qua­li­fier. Elle ex­plique comment se dé­roule la com­pé­ti­tion. Ca­té­go­ries. « Les concur­rents vont être ju­gés dans 3 ca­té­go­ries : le plus beau vol acro­ba­tique, la plus longue dis­tance par­cou­rue et la plus longue du­rée de vol. Pour la dis­tance et la du­rée, on doit plier comme on veut une feuille, à la main et sur place. Pour l’acro­ba­tie, les par­ti­ci­pants peuvent ame­ner leur en­gin dé­jà fa­bri­qué, scot­ché, col­lé, dé­cou­pé, dé­chi­ré, co­lo­ré... » Avions. « Je me suis en­traî­née plu­sieurs fois en m’ai­dant de vi­déos trou­vées sur In­ter­net. Pour que l’avion aille loin, il faut qu’il soit as­sez fin et long. Et il faut le lan­cer avec force, le bras al­lant le plus loin pos­sible, ten­du en ar­rière. Pour qu’il vole long­temps, “l’ap­pa­reil” doit avoir des ailes larges et être en­voyé très haut. Ain­si, il met du temps à at­ter­rir. Cer­tains lui font faire des cercles pour qu’il mette plus de temps à ar­ri­ver au sol. » Sé­rieux. « Cette com­pé­ti­tion n’est pas faite pour se prendre au sé­rieux. On ri­gole bien. Tout le monde peut le faire, sans être un pro­fes­sion­nel. » Quel est le re­cord de dis­tance pa­pier ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.