POR­TRAIT

Tho­mas Pesquet, 10e Fran­çais dans l’es­pace

Mon Quotidien - - À LA UNE -

Tho­mas Pesquet, 37 ans, est né à Rouen (Sei­neMa­ri­time). Il est pi­lote d’avion et as­tro­naute. Après 4 ans d’en­traî­ne­ment, il par ti­ra en dé­cembre 2016 pour une mis­sion de 6 mois à bord de la Sta­tion spa­tiale in­ter­na­tio­nale (ISS). Cette « mai­son de l’es­pace » tourne à près de 400 km au-des­sus de la Terre. Il se­ra alors le 10e Fran­çais à al­ler dans l’es­pace. Le der­nier était Léo­pold Ey­har ts en 2008. 3 lec­teurs de Mon Quo­ti­dien l’ont ren­con­tré à la ré­dac­tion, mer­cre­di. « Oui. Pour­tant, je n’y connais­sais rien et je n’avais même ja­mais pris l’avion ! Per­sonne dans ma fa­mille ne s’in­té­res­sait à l’es­pace. Moi, j’avais des pos­ters dans ma chambre et je m’amu­sais à fa­bri­quer des na­vettes spa­tiales avec des car­tons et des cous­sins ! » Comment vos pa­rents ont-ils ré­agi quand ils ont ap­pris que vous al­liez de­ve­nir as­tro­naute ? « Ma mère était in­quiète ! Dé­jà, au dé­but, quand j’étais pi­lote d’avion, elle me de­man­dait de ne pas vo­ler trop vite... alors ima­gi­nez as­tro­naute ! Mais mes pa­rents étaient contents, parce que c’était ce que je vou­lais faire. Ils m’ont tou­jours en­cou­ra­gé. » Avez-vous un autre mé­tier ? « Oui, je suis pi­lote chez Air France de­puis 2010. Mais, en ce mo­ment, je suis “juste” as­tro­naute, pour pré­pa­rer la mis­sion dans l’ISS. » Com­bien pèse votre com­bi­nai­son ? Êtes-vous à l’aise de­dans ? « On en a 2. La pre­mière est uti­li­sée pour les vols à bord de la fu­sée. On n’est pas très à l’aise de­dans, car elle a été faite pour res­ter as­sis en boule dans la cap­sule. L’autre est un sca­phandre pour sor­tir à l’ex­té­rieur de la Sta­tion. Il est très lourd : 150 kg. Mais ce­la n’est pas grave, car il flotte dans l’es­pace ! On est très ser­ré de­dans. À l’in­té­rieur, il y a de l’air : il est gon­flé comme un bal­lon. Ce sca­phandre est une sorte de pe­tit vais­seau spa­tial... à notre taille. Il contient une ra­dio, des bou­teilles d’oxy­gène, des ven­ti­la­teurs pour faire cir­cu­ler l’oxy­gène... »

Ma mère était in­quiète ! Mais mes pa­rents m’ont tou­jours en­cou­ra­gé

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.