PRIÈRE DE LAIS­SER PAS­SER

Mon Quotidien - - UN NOUVEL ESSAI -

CONTEXTE Le 8 mars 1965, au len­de­main de la marche de Sel­ma stop­pée par la po­lice, Mar­tin Lu­ther King lance un ap­pel à pour ve­nir ma­ni­fes­ter de nou­veau.

À Sel­ma, aux États-Unis (Amé­rique), le 9 mars 1965

LES FAITS

Deux jours après le Bloo­dy Sun­day (lire p. 4-5), plus de 2 000 per­sonnes dé­cident de re­nou­ve­ler la ten­ta­tive de par­cou­rir les 80 ki­lo­mètres entre Sel­ma et Mont­go­me­ry, pour ré­cla­mer le droit de vote des Noirs. Par­mi eux, des Blancs, dont des rab­bins (sorte de chefs de la re­li­gion juive) et des prêtres (sorte de chefs de la re­li­gion chré­tienne). La po­lice les ar­rête de nou­veau.

ET APRÈS ?

Des di­zaines de po­li­ciers ali­gnés bloquent le pont à la sor­tie de la ville de Sel­ma. Pour évi­ter de nou­velles vio­lences, Mar­tin Lu­ther King de­mande aux ma­ni­fes­tants de ne pas fran­chir cette « fron­tière ». Avec les autres chefs re­li­gieux pré­sents lors de cette marche, le pas­teur noir s’age­nouille face aux po­li­ciers. En­semble, ils prient puis font de­mi-tour, sui­vis par la foule des ma­ni­fes­tants. La vio­lence est tou­te­fois de nou­veau au ren­dez-vous. Des per­sonnes ve­nues as­sis­ter à la marche sont at­ta­quées par des sé­gré­ga­tion­nistes (per­sonnes qui sont contre les droits des Noirs). L’une de leurs vic­times, un pas­teur blanc, meurt de ses bles­sures.

LE SA­VIEZ-VOUS ?

Quel groupe ter­ro­riste amé­ri­cain créé au XIXe (19e) siècle agres­sait les Noirs ? poin­tues. blanches ca­goules des par­ti­sans Ses Klan. Klux Ku Le portent

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.