La route laisse pas­ser la lu­mière du so­leil

Mon Quotidien - - À LA UNE - C. Hal­lé

C’est peut-être la route du fu­tur ! Un pro­jet est tes­té en ce mo­ment dans l’ouest des États-Unis (Amé­rique). Bap­ti­sée « So­lar Road­ways », cette route est longue de 50 km et fonc­tionne à l’éner­gie so­laire. Elle a été ima­gi­née par un couple d’in­gé­nieurs, Ju­lie et Scott Bru­saw. La 1re couche, celle du des­sous, est com­po­sée de cel­lules pho­to­vol­taïques cap­tant l’éner­gie du so­leil. Au-des­sus des cap­teurs, se trouve un sys­tème d’éclai­rage com­po­sé d’am­poules LED (lire Com­prendre) de dif­fé­rentes cou­leurs. La der­nière couche est consti­tuée de verre trans­pa­rent lais­sant pas­ser la lu­mière du so­leil. En cas de pluie, cette couche en verre n’est pas plus glis­sante qu’une route nor­male, se­lon les in­ven­teurs. Et elle peut sup­por­ter des ca­mions de plus de 100 tonnes. Pour­quoi ali­men­ter des routes en élec­tri­ci­té ? Ce sys­tème ser­vi­ra à éclai­rer la route (voir photo) et à af­fi­cher la si­gna­li­sa­tion au sol, en temps réel. Ex. : des mes­sages de pré­ven­tion, des alertes pour li­mi­ter la vi­tesse afin d’évi­ter les ac­ci­dents ou aver­tir d’un dan­ger. « So­lar Road­ways » peut aus­si éclai­rer une piste cy­clable ou un pas­sage pié­ton… Comme les pan­neaux dé­gagent de la cha­leur, ils peuvent faire fondre la neige ou le ver­glas pour rendre la route plus sûre. Autre idée des in­ven­teurs : per­mettre de re­char­ger au­to­ma­ti­que­ment les vé­hi­cules élec­triques qui rou­le­ront des­sus.

Ce sys­tème ser­vi­ra à éclai­rer la route et à af­fi­cher la si­gna­li­sa­tion au sol, en temps réel

Quel type d’éner­gie pro­duit de l’élec­tri­ci­té à par­tir de la cha­leur de la Terre ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.