Le cy­clone Pam dé­truit tout sur son pas­sage

Mon Quotidien - - MONDE -

C’est l’une des pires ca­tas­trophes ayant tou­ché le Pa­ci­fique. Dans la nuit de ven­dre­di à sa­me­di, Pam, un cy­clone de ca­té­go­rie 5 (la plus éle­vée), a ba­layé l’ar­chi­pel du Vanuatu, l’un des pays les plus pauvres du monde. Le vent, qui a souf­flé jus­qu’à 320 km/h, était ac­com­pa­gné de très fortes pluies. Les mai­sons, trop fra­giles, ont été dé­truites. Les arbres ont été ar­ra­chés et sont tom­bés au sol. Des vil­lages en­tiers ont été em­por­tés. De­puis le pas­sage de Pam, les ha­bi­tants, pour sur­vivre, ra­massent les fruits tom­bés au sol. Des avions sont ar­ri­vés, di­manche, pour leur por­ter se­cours. Plu­sieurs pays, comme l’Aus­tra­lie (Océa­nie), vont éga­le­ment leur don­ner de l’argent. Pam a pro­vo­qué la mort de plu­sieurs per­sonnes. Quelle par­tie du corps hu­main dé­signe le centre d’un cy­clone ?

Sa­me­di, lors du pas­sage de Pam, des vagues de 8 mètres de haut ont ba­layé les côtes du Vanuatu, dans l’océan Pa­ci­fique (Océa­nie).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.