« Tant qu’elle s’amu­se­ra, Chaser ap­pren­dra ! »

Mon Quotidien - - À LA UNE - C. Hal­lé

Interview de John W. Pilley, scien­ti­fique et maître de Chaser, aux États-Unis (Amé­rique). En­fants. « Chaser est un bor­der col­lie fe­melle de 10 ans. Il s’agit d’un chien de ber­ger créé par croi­se­ment et ori­gi­naire du Royaume-Uni (Eu­rope). Ses ca­ma­rades de jeu pré­fé­rés sont les en­fants. » Jouets. « J’ai com­men­cé à lui ap­prendre un mot, puis un autre, quand elle avait 2 mois. Chaque mot dé­si­gnait l’un de ses jouets. Il de­vait y avoir un sens pour qu’elle aille les cher­cher. C’est parce qu’elle aime ses jouets que Chaser a ap­pris leurs noms. » « Blue ». «Le pre­mier mot qu’elle a ap­pris était « blue », un bal­lon bleu avec le­quel elle ado­rait jouer. Nous avons joué avec cette balle pen­dant 3 jours. En­suite j’ai ajou­té un jouet, puis un autre. À 5 mois, Chaser connais­sait 100 mots. C’est à ce mo­ment-là qu’elle a réa­li­sé que les ob­jets avaient des noms. Après, tout est al­lé très vite. Elle connais­sait 1 000 mots avant ses 4 ans. » Phrases. « Au­jourd’hui, Chaser com­prend des phrases simples, des noms… Mais pour elle, tout ob­jet plat et vo­lant est un fris­bee et tout ob­jet sphé­rique et gon­flable est un bal­lon. Elle connaît la dif­fé­rence entre un pe­tit et un gros bâ­ton, entre mar­cher vite ou len­te­ment… »

Au­jourd’hui, Chaser com­prend aus­si des phrases simples

Ap­prendre. « Plus on ap­prend, plus on est ca­pable d’ap­prendre. Je ne sais même pas com­bien de mots Chaser connaît au­jourd’hui… Tant qu’elle s’amu­se­ra, elle pour­ra en ap­prendre de nou­veaux. » Com­ment s’ap­pelle la science qui étu­die le com­por­te­ment ani­mal ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.