L’His­toire de France vue du cô­té des bê­tises

Mon Quotidien - - TEST - L. La­rour

Sa­vais-tu que le chef gau­lois Ver­cin­gé­to­rix fai­sait cou­per les oreilles de ses sol­dats ? Que Char­le­magne n’a pas in­ven­té l’école, car il sa­vait à peine lire et écrire ? Grosse bê­tise de l’His­toire, les sol­dats fran­çais ont por­té des pan­ta­lons rouges au dé­but de la Pre­mière Guerre mon­diale, en 1914. Ce­la en fai­sait des cibles pour l’en­ne­mi, mais la couleur rouge était à la mode ! Autre exemple : le jour du dé­bar­que­ment des Al­liés (amé­ri­cains, bri­tan­niques...) en Nor­man­die, le 6 juin 1944, per­sonne n’a osé ré­veiller Hit­ler, le chef na­zi des Al­le­mands. Pour­quoi ? Parce qu’il s’était cou­ché tard la veille ! Toutes ces anec­dotes sont dans

Pour son au­teur, l’His­toire est un mé­lange d’idées de gé­nie et de bê­tises. En ex­plo­rant ces bê­tises, il la ra­conte de fa­çon sur­pre­nante et drôle ! d’Alain Dag’Naud, éd. La­rousse (24,90 €).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.