« Re­cou­verts de boue, les co­raux meurent »

Mon Quotidien - - À LA UNE - C. Hal­lé

L’Aus­tra­lie (Océa­nie) a pro­mis, sa­me­di, de mieux pro­té­ger la Grande Bar­rière (lire p. 2) d’ici à 2050. Ce site na­tu­rel très me­na­cé est ins­crit sur la liste du pa­tri­moine mon­dial de l’UNES­CO (lire Com­prendre). S’il n’est pas mieux pro­té­gé, il risque d’être re­ti­ré de cette liste. L’Aus­tra­lie a, par exemple, pro­mis d’ar­rê­ter de dé­ver­ser des boues de dra­gage sur les co­raux, d’amé­lio­rer la qua­li­té de l’eau et de mieux pro­té­ger la vie ma­rine. Pour Isa­belle Au­tis­sier, pré­si­dente du WWF France (qui pro­tège la na­ture), cette an­nonce est une bonne nou­velle, mais il faut voir si les pro­messes se­ront te­nues. Ex­pli­ca­tions. Bio­di­ver­si­té. « La Grande Bar­rière est la plus grande ré­serve de co­rail du monde. La bio­di­ver­si­té y est ex­cep­tion­nelle : 411 es­pèces de co­raux, 1 600 de poissons et 3 000 de mol­lusques ! » Pol­lu­tion. « Les co­raux sont gra­ve­ment me­na­cés par la pol­lu­tion : pes­ti­cides, dé­chets de sta­tions d’épu­ra­tion, mé­di­ca­ments je­tés dans des fleuves et dé­ver­sés dans la mer, car­bu­rant des ba­teaux… Il y a aus­si des mi­nus­cules dé­chets en plas­tique flot­tant dans l’eau. In­vi­sibles, ils sont ava­lés par des ani­maux ma­rins, dont les co­raux. »

Les co­raux avalent des mi­nus­cules dé­chets en plas­tique

Ports. « L’Aus­tra­lie est aus­si cri­ti­quée pour ses tra­vaux d’agran­dis­se­ment des ports, ser­vant à ex­por­ter du char­bon vers la Chine. Lors de ces tra­vaux, des tonnes de boues de dra­gage sont dé­ver­sées sur les fonds ma­rins, re­cou­vrant les co­raux. Pri­vés de lu­mière, ils meurent. » Le mot co­rail dé­signe aus­si une cou­leur. La­quelle ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.