Des ob­jets ca­chés danss de vieilles oeuvres d’artt

Mon Quotidien - - FRANCE - M. Serre

Montre-moi ce que tu caches, je te di­rai qui tu es. Pen­dant 4 ans, 14 oeuvres d’art an­ciennes aux formes im­pres­sion­nantes ont été exa­mi­nées grâce à un scan­ner mé­di­cal. À l’in­té­rieur, les ex­perts ont dé­cou­vert des ob­jets sur­pre­nants : pierres, bi­joux, os hu­mains... Ils les ont im­pri­més en 3D. Ces oeuvres et leurs « se­crets », ve­nus d’Afrique, d’Amé­rique (Pé­rou, Haï­ti)... sont vi­sibles jus­qu’au 17 mai dans l’ex­po « L’Ana­to­mie des chefs-d’oeuvre », au mu­sée du Quai-Bran­ly, à Pa­ris (75). Scan­ner ces ob­jets a per­mis de voir ce qui se ca­chait à l’in­té­rieur sans les ou­vrir, donc sans les abî­mer. Les per­sonnes qui les ont fa­bri­qués pen­saient que ces ob­jets avaient des pou­voirs ma­giques. Le bo­li, par exemple, est une sta­tue en forme de cu­rieux ani­mal à 4 pattes, sans queue ni tête. Il est com­po­sé d’os, de poils, de griffes… ré­duits en poudre et mé­lan­gés à de l’eau. Ce bo­li de­vait don­ner l’éner­gie de la vie. Autre oeuvre : un per­son­nage as­sis, ve­nant du Guatemala (Amé­rique), ca­chant des perles de roche, peut-être du jade. Le plus éton­nant est un far­do du Pé­rou. Aus­si ap­pe­lé « pa­quet fu­né­raire », c’est une sorte de cer­cueil fa­bri­qué avec plu­sieurs couches de tis­sus peints ou bro­dés. De­dans, les ex­perts ont trou­vé les restes d’un en­fant d’en­vi­ron 5 ans. Son corps était po­si­tion­né à l’en­vers (la tête vers le bas), con­trai­re­ment au des­sin sur le far­do (voir pho­to). À ses cô­tés : des col­liers de perles en pierre, des épis de maïs et des graines de co­ton­nier. D’après les cher­cheurs, ces ob­jets de­vaient l’ac­com­pa­gner après sa mort. Comment s’ap­pelle le cer­cueil e on en­ter­rait les mo­mies égyp­tie e

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.