POR­TRAIT

Ja­mel, hu­mo­riste, ac­teur, réa­li­sa­teur et pro­duc­teur

Mon Quotidien - - À LA UNE -

Ja­mel Deb­bouze est né en juin 1975 à Pa­ris. Il dé­bute la scène et l’im­pro­vi­sa­tion à l’ado­les­cence, dans une com­pa­gnie de théâtre de sa ville, Trappes. Il com­mence à tra­vailler à la ra­dio en 1995. La même an­née, il monte sur scène pour son pre­mier one-man­show. Il fait ses dé­buts sur Ca­nal+ en 1998. Il de­vient très connu grâce à la sé­rie hos­pi­ta­lière H, dans la­quelle il joue avec Éric et Ram­zy. Il se lance dans le ci­né­ma et joue dans de nom­breux films : As­té­rix et Obé­lix : Mis­sion Cléo­pâtre, As­té­rix et Obé­lix aux Jeux olym­piques, Sur la piste du Mar­su­pi­la­mi… Il aide de jeunes hu­mo­ristes à dé­mar­rer grâce au Ja­mel Co­me­dy Club. En 2011, il a créé Le Mar­ra­kech du rire, au Ma­roc (Afrique). Ja­mel Deb­bouze, réa­li­sa­teur du film d’ani­ma­tion Pour­quoi j’ai pas man­gé mon père (qui sor­ti­ra mer­cre­di pro­chain) a été, jeu­di, ré­dac­teur en chef ex­cep­tion­nel de Mon Quo­ti­dien. In­ter­view. Comment es-tu de­ve­nu le réa­li­sa­teur de ce film ? Na­tu­rel­le­ment et par ha­sard. Je de­vais faire une voix de per­son­nage et j’ai fait mar­rer les producteurs. Je leur ai pro­po­sé 2 dia­logues et ils m’ont de­man­dé de tous les chan­ger ! Du coup, j’ai mo­di­fié le scé­na­rio. Le pro­jet, en cours de­puis 10 ans, était sur le point d’être aban­don­né. Ma pro­po­si­tion a plu et, moi, je me suis amu­sé ! Qu’est-ce qui t’a sé­duit dans ce pro­jet ? La tech­nique de la mo­tion cap­ture (lire à droite). C’est dingue. Ça m’a fait hal­lu­ci­ner !

Ce film, c’est un peu une ma­nière de mon­trer ma vie

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.