Une encre fa­bri­quée à par­tir de sang de veau

Mon Quotidien - - FRANCE - M. S.

Im­pri­mer des tis­sus avec du sang. Ce n’est pas l’oeuvre d’hommes pré­his­to­riques ou de bar­bares. C’est l’idée sur­pre­nante d’une en­tre­prise fa­bri­quant des ban­de­roles, des dra­peaux... à Ave­lin (59). Ses cher­cheurs ont dé­ve­lop­pé une encre à base de... sang de veau ! C’est une pre­mière. Ces scien­ti­fiques se sont aper­çus qu’avec le sang de veau il était pos­sible de créer les 4 cou­leurs pri­maires (bleu cyan, rose ma­gen­ta, jaune et noir), uti­li­sées en im­pri­me­rie. Cette encre a 4 avan­tages. Elle re­cycle le sang de veau, je­té par les abat­toirs, car in­utile. Elle ne contient presque pas de pro­duits chi­miques. Elle coûte 2 fois moins cher qu’une encre « nor­male ». En­fin, elle a be­soin de 2 fois moins de cha­leur, donc d’éner­gie, pour sé­cher quand elle est im­pri­mée sur un tis­su.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.