3 000 km en kayak so­laire au pôle Nord

Mon Quotidien - - FRANCE - M. S.

Ra­phaël Dom­jan et Anne Qué­mé­ré sont 2 grands aven­tu­riers. De juin à sep­tembre, ils vont par­cou­rir 3 000 km à tra­vers les glaces, tout au nord du Ca­na­da (Amé­rique), à bord de 2 ca­noës-kayaks. L’un d’eux uti­li­se­ra l’éner­gie so­laire ! En­tre­tien avec Ra­phaël Dom­jan. Pre­mière. « Notre but est de réa­li­ser la pre­mière na­vi­ga­tion so­laire po­laire. Tout a été pré­vu, mais, entre les ice­bergs, le che­min qui peut se re­fer­mer à cause de la glace qui bouge, les ours et les loups... on ne sait ja­mais ce qui peut ar­ri­ver ! » Mis­sion. « Notre mis­sion est avant tout scien­ti­fique. À cette pé­riode, c’est l’été. Il fe­ra jour du­rant 24 heures. On me­su­re­ra l’en­so­leille­ment près du pôle Nord et on vé­ri­fie­ra si nos pré­vi­sions sur la quan­ti­té d’éner­gie so­laire pro­duite là-bas sont justes. On fe­ra aus­si quelques ar­rêts dans des vil­lages d’Inuits, pour se ra­vi­tailler en nour­ri­ture. » So­leil. « Les kayaks sont lé­gers (70 kg) et se dé­montent pour en­trer dans les avions nous ame­nant au point de dé­part. Pour avan­cer avec le so­leil du pôle Nord (si­tué plus bas dans le ciel qu’en France), il faut in­cli­ner les pan­neaux en fonc­tion de sa po­si­tion. Mais pas trop, car si un vent fort tape dans les pan­neaux, on risque de cha­vi­rer. L’éner­gie so­laire m’ai­de­ra à faire avan­cer le kayak dans la glace. Il contient 100 kg de ma­té­riel et de nour­ri­ture (sur­tout du cho­co­lat, qui donne de l’éner­gie !). On pour­ra aus­si re­char­ger GPS, té­lé­phones... Et, sur­tout, faire fonc­tion­ner le chauf­fage, car il fait froid, même quand on pa­gaie de 50 à 100 km par jour ! » On ap­pelle An­tarc­tique la ré­gio n ou faux ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.