Pour­quoi offre-t-on des brins de mu­guet le 1er mai ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION -

Ca­deau. « En 1560, le roi de France, Charles IX (9), avait 10 ans. Sa mère, Ca­the­rine de Mé­di­cis, était la ré­gente. Un jour, l’en­fant de­vait être re­çu par les nobles du Tri­cas­tin, au sud-ouest de la Drôme. Que don­ner en ca­deau à ce jeune roi ? Ils ont pen­sé à lui of­frir un brin de mu­guet, comme porte-bon­heur ! Charles IX a beau­coup ai­mé ce ca­deau et, l’an­née sui­vante, le 1er mai 1561, il a dé­ci­dé d’en of­frir à toutes les dames de la Cour. » Cou­tu­riers. « La tra­di­tion était née. Puis elle s’est per­due. Au dé­but du XXe (20e) siècle, des cou­tu­riers ont re­dé­cou­vert cette his­toire. Ils ont dé­ci­dé d’of­frir un brin de mu­guet à leurs clientes. » Lé­gendes. « Mais il existe beau­coup de lé­gendes au­tour du mu­guet. Par exemple, on ap­pelle aus­si cette fleur “les larmes de Notre-Dame”. On dit qu’à la mort de son fils (Jé­sus), la Vierge Ma­rie a tel­le­ment pleuré que de ses larmes est né le mu­guet… Les pe­tites cloches blanches ont aus­si été sur­nom­mées “le ga­zon de Par­nasse”. Une lé­gende de la my­tho­lo­gie dit qu’Apollon avait ta­pis­sé le mont Par­nasse de mu­guet pour les 9 nymphes, sortes de déesses, qui y vi­vaient ! » On a le droit de vendre du mu­guet dans la rue sans au­to­ri­sa­tion le 1er mai. Vrai ou faux ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.