Pour­quoi 103 coups de ca­nons ont-ils été ti­rés à Londres ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - R. Botte

En­fant. Pour la nais­sance d’un en­fant dans la fa­mille royale ! C’est le ré­sul­tat d’un cal­cul. 41 coups ont été ti­rés lun­di de­puis Green Park : 20 pour la nais­sance et 21 pour cé­lé­brer la reine. Les ca­nons avaient été ame­nés par des che­vaux. 62 autres coups ont été ti­rés de­puis la Tour de Londres : 20 pour l’en­fant, 21 pour la reine et 21 pour mon­trer que la ville cé­lèbre la mo­nar­chie. Ce sont des règles fixées par le pro­to­cole. Pré­nom. Le pré­nom de la prin­cesse a été ré­vé­lé juste après, lun­di. En at­ten­dant, les pa­ris ont été nom­breux pour es­sayer de le de­vi­ner (lire aus­si p. 6). En juillet 2013, pour la nais­sance du pre­mier en­fant de Kate et de William, le pré­nom de George avait aus­si été don­né 2 jours après la nais­sance. An­ni­ver­saire. C’est une ha­bi­tude pour tous les grands évé­ne­ments de la fa­mille royale. Par exemple, le 21 avril, c’était l’an­ni­ver­saire de la reine (89 ans) et 103 coups ont aus­si été ti­rés. Joie. C’est un signe de joie, une fa­çon de com­mu­ni­quer avec les ha­bi­tants. Les coups de ca­nons sont aus­si une tra­di­tion dans d’autres fa­milles royales. En dé­cembre, 42 coups avaient été ti­rés à Mo­na­co pour la nais­sance des ju­meaux du prince Al­bert. Com­ment s’ap­pelle la reine du Royaume-Uni (Eu­rope) ac­tuel­le­ment sur le trône ?

L’un des ca­nons ayant cé­lé­bré, lun­di, la nais­sance de la prin­cesse, au Royaume-Uni (Eu­rope).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.