Guerre de 1939-1945 : contre qui les ré­sis­tants ré­sis­taient-ils ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Com­bat. « Du­rant la Se­conde Guerre mon­diale, la France est en­va­hie par les Al­le­mands et par les Ita­liens. Le ma­ré­chal Pé­tain est le chef du pays. En juin 1940, il ap­pelle à ar­rê­ter le com­bat. Le gou­ver­ne­ment fran­çais ac­cepte de co­opé­rer avec ses en­ne­mis. Mais des Fran­çais ne sont pas d’ac­cord. Ils vont ré­sis­ter. Cette ré­sis­tance va prendre dif­fé­rentes formes. » Li­ber­tés. « Cer­taines li­ber­tés sont sup­pri­mées : les pro­grammes sco­laires sont chan­gés, les ma­ni­fes­ta­tions sont in­ter­dites… Des pro­fes­seurs re­fusent de ne plus en­sei­gner li­bre­ment. Des pay­sans re­fusent que leurs ré­coltes soient prises par les Al­le­mands. Des ou­vriers re­fusent de construire des en­gins ser­vant à l’en­ne­mi... » Dé­fendre. « Ces ré­sis­tants luttent contre l’oc­cu­pa­tion de leur pays et contre le gou­ver­ne­ment de Pé­tain. Ils se battent pour dé­fendre les li­ber­tés. Ils ré­flé­chissent dé­jà à la France d’après-guerre. » De Gaulle. « Le gé­né­ral de Gaulle va unir ces ré­sis­tants. Le 18 juin 1940, il ap­pelle les Fran­çais à conti­nuer le com­bat. Cer­tains vont le re­joindre à Londres. D’autres vont ré­sis­ter en France : les ré­sis­tants. » Quel est le nom de la « mon­tagne » sur la­quelle se trouve le Pan­théon, à Pa­ris ?

Les ré­sis­tants qui vont en­trer au Pan­théon, à Pa­ris : Ge­ne­viève de Gaul­leAn­tho­nioz, Ger­maine Til­lion, Jean Zay et Pierre Bros­so­lette.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.