Près de Ver­dun (Meuse), les os de 3 sol­dats de la Pre­mière Guerre mon­diale (19141918) ont été trou­vés par ha­sard.

Mon Quotidien - - PLAYBAC PRESS - M. Serre

Près de 100 ans après la Pre­mière Guerre mon­diale (1914-1918), les os­se­ments de 3 sol­dats ont été dé­cou­verts mer­cre­di, à Fleu­ry-de­vant-Douau­mont (55). Ils ont été dé­ter­rés par ha­sard sur le chan­tier de ré­no­va­tion du Mé­mo­rial de la ba­taille de Ver­dun (55).

En­ter­rés à 2 m sous une terre très hu­mide, les restes ont été bien conser­vés. Avec les os, il y avait des ob­jets : des armes, un cein­tu­ron avec une boucle peu abî­mée, des bou­tons, des lu­nettes, une pipe, des crayons, une pe­tite bou­teille d’al­cool de menthe à de­mi-pleine... Des chaus­sures à clous prouvent qu’il s’agit de sol­dats fran­çais. Une seule plaque d’iden­ti­té a été dé­cou­verte, au nom de Claude Four­nier. Si sa fa­mille n’est pas re­trou­vée, il se­ra en­ter­ré avec les 2 autres sol­dats dans l’os­suaire du Mé­mo­rial.

© DR

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.