Il y a 7 mil­liards d’hu­mains sur la Terre. Et com­bien d’ani­maux ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. B.

Im­pos­sible. « C’est im­pos­sible de le sa­voir. Com­ment les comp­ter ? Il n’est pas pos­sible de faire des re­cen­se­ments de po­pu­la­tion d’ani­maux de mai­son en mai­son ! Et il est dif­fi­cile de dif­fé­ren­cier 2 in­di­vi­dus d’une même es­pèce : un moi­neau res­semble beau­coup à un autre moi­neau. Ils n’ont pas de carte d’iden­ti­té ! »

1,3 mil­lion d’es­pèces. « Nous dé­cou­vrons chaque jour de nou­velles es­pèces. Au­jourd’hui, les scien­ti­fiques sont d’ac­cord pour dire qu’on a iden­ti­fié en­vi­ron 1,3 mil­lion d’es­pèces. Nous, les hommes, sommes une de ces es­pèces et nous sommes 7 mil­liards. Ce­la montre dé­jà que le nombre to­tal d’ani­maux est énorme : il y a bien plus d’ani­maux que d’hommes ! Si l’on prend l’exemple des oi­seaux, on en trouve 10 000 es­pèces dif­fé­rentes sur la pla­nète. Se­lon une es­ti­ma­tion scien­ti­fique, il y a au moins 300 mil­liards d’oi­seaux sur la Terre. Ce­la veut dire qu’il y a en moyenne 30 mil­lions d’oi­seaux par es­pèce ! »

Pro­té­ger. « Sa­voir com­bien il y a d’ani­maux sur la Terre n’aide pas à mieux les pro­té­ger. Mais comp­ter les oi­seaux d’une es­pèce per­met de sa­voir si une ac­tion me­née pour les pro­té­ger est ef­fi­cace ou pas. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.