Qu’est-ce qui peut faire dé­railler un train ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Rails. « Le train roule grâce aux roues sur les rails. Tout pro­blème sur les unes ou les autres peut le faire dé­railler. » Roue. « Un dé­faut dans l’acier d’une roue peut pro­vo­quer une cas­sure. Mais c’est de plus en plus rare. Un es­sieu peut aus­si cas­ser. Sur les wa­gons de mar­chan­dises, les “boîtes chaudes” (qui per­mettent aux roues de tour­ner) peuvent se blo­quer ou chauf­fer. » Dé­ca­lage. « Sur les rails, les ai­guillages sont fra­giles. Un dé­ca­lage em­pêche les roues du train de bien “col­ler” aux rails et peut en­traî­ner un dé­raille­ment. Les éclisses (pièces de mé­tal re­liant les rails entre eux) peuvent cas­ser et blo­quer une roue (ac­ci­dent de Bré­ti­gny, près de Pa­ris, en juillet 2013). Un geste de mal­veillance (ex. : grosse pierre po­sée sur un rail) est une cause pos­sible. » Vi­tesse. « Un ex­cès de vi­tesse peut aus­si faire dé­railler un train. Ça a été le cas pour un ac­ci­dent en Es­pagne en 2013. Le conduc­teur avait pris trop vite un vi­rage. Des sys­tèmes de sé­cu­ri­té per­mettent sou­vent de blo­quer la vi­tesse. » Sur­veillés « Les ac­ci­dents de trains res­tent rares. En France, les rails sont sur­veillés. Chaque jour, le pre­mier TGV va un peu moins vite pour vé­ri­fier la qua­li­té du ré­seau. » Près de 30 000 km de voies fer­rées sont uti­li­sés en France. Vrai ou faux ?

Les se­cours ten­taient de trou­ver des sur vi­vants après le dé­raille­ment du train, mar­di, aux États-Unis (Amé­rique).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.