Qu’est-ce qu’un coup d’État ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Pou­voir. « Faire un coup d’État, c’est chas­ser par la force une per­sonne qui exerce le pou­voir. »

Mi­li­taires. « Dans l’his­toire de tous les pays du monde, il y a eu de nom­breux coups d’État. Les si­tua­tions sont dif­fé­rentes mais, sou­vent, les per­sonnes qui font les coups d’État sont des chefs mi­li­taires. Ils com­mandent des sol­dats et dis­posent donc de cette force. L’au­teur du coup d’État s’em­pare des mé­dias, ce­la lui per­met de s’adres­ser à la po­pu­la­tion. Les ha­bi­tants du pays sont par­fois dé­jà mé­con­tents de la si­tua­tion (ex. : le dé­sordre, une grande pau­vre­té…) et sou­tiennent les mi­li­taires qui font le coup d’État. Sou­vent, la per­sonne qui de­vient le nou­veau chef ins­talle un pou­voir au­to­ri­taire ou même une dic­ta­ture. »

Chi­li. « Par exemple, en 1973 au Chi­li (Amé­rique), le gé­né­ral Pi­no­chet, un chef mi­li­taire, a pris le pou­voir en chas­sant le pré­sident Sal­va­dor Al­lende. En­suite, il a di­ri­gé le pays pen­dant 17 ans. »

Afrique. « De nom­breux pays d’Afrique ont connu des coups d’État : la Ré­pu­blique dé­mo­cra­tique du Congo, le Ma­li, le Ni­ge­ria, la Ré­pu­blique cen­tra­fri­caine… »

Na­po­léon Ier. « En France, le coup d’État le plus connu est ce­lui du gé­né­ral Bo­na­parte, en 1799. Il a pris le pou­voir et il est de­ve­nu l’em­pe­reur Na­po­léon Ier en 1804. »

Des ha­bi­tants ma­ni­fes­tant dans les rues de Bu­jum­bu­ra, la ca­pi­tale du Bu­run­di (Afrique), la se­maine der­nière.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.