« Ils sont de couleur vive, vert et orange »

Mon Quotidien - - À LA UNE - V. Pe­tit

Des mi­ni-dra­gons ! Voi­là à quoi res­semblent les 3 nou­velles es­pèces de lé­zards dé­cou­vertes par des cher­cheurs, il y a peu, en Équateur et au Pé­rou (Amé­rique). Ces lé­zards ne volent pas et ne crachent pas de feu, mais ils ont une crête qui les fait res­sem­bler à des dra­gons. Ces rep­tiles me­surent 40 cen­ti­mètres de long. « Ils sont de couleur vive, vert et orange » , pré­cise Omar Torres Car­va­jal, chef de l’équipe qui a dé­cou­vert les lé­zards. Ces rep­tiles vivent dans les arbres et ils se nour­rissent d’in­sectes. « Rien à voir avec la bête my­tho­lo­gique », s’amuse le scien­ti­fique. L’un des 3 lé­zards a en fait été dé­cou­vert il y a 10 ans, par la même équipe de scien­ti­fiques. Mais cette es­pèce n’avait pas été re­trou­vée de­puis. Il reste en­core de nom­breux lé­zards à dé­cou­vrir au Pé­rou, où l’on compte dé­jà 213 es­pèces, et en Équateur, où 190 ont été trou­vées et dé­crites. « Nous sommes au XXIe (21e) siècle, et, pour­tant, c’est in­croyable la quan­ti­té d’es­pèces de rep­tiles que nous ne connais­sons pas en­core » , ra­conte Omar Torres Car­va­jal.

C’est in­croyable la quan­ti­té d’es­pèces de rep­tiles que nous ne connais­sons pas

Il faut faire vite, car la dé­fo­res­ta­tion dé­truit pe­tit à pe­tit l’habitat de ces rep­tiles. De nom­breuses es­pèces risquent de dis­pa­raître avant d’avoir été dé­cou­vertes. Heu­reu­se­ment, en mars, une quin­zaine de pays du monde se sont en­ga­gés à re­plan­ter des arbres dans leurs fo­rêts d’ici à 2020. Par­mi eux : le Pé­rou et l’Équateur. Quel est le plus grand lé­zard ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.