LA FA­MILLE EST EMPRISONNÉE DANS DES CAMPS

Mon Quotidien - - PLAYBAC PRESS -

Le 4 août 1944, lorsque les na­zis entrent dans le bâ­ti­ment où la fa­mille Frank s’est ré­fu­giée, ils vont di­rec­te­ment jus­qu’à la bi­blio­thèque mas­quant l’en­trée de la cachette. Les Frank ont été tra­his. Tous ar­rê­tés, ils sont in­ter­ro­gés puis en­voyés dans des camps de concen­tra­tion. Les condi­tions de vie y sont in­hu­maines : manque d’hy­giène et de nour­ri­ture, tra­vail for­cé… Anne n’a pas pu em­por­ter son pré­cieux car­net. En ar­ri­vant au camp d’Au­sch­witz (Po­logne), les hommes sont sé­pa­rés des femmes. Anne, Mar­got et leur mère res­tent en­semble. Mais, fin oc­tobre, les soeurs sont dé­pla­cées dans un autre camp, à Ber­gen-Bel­sen, en Al­le­magne. Elles at­trapent le ty­phus, une grave ma­la­die trans­mise par les poux. Af­fai­blies par la faim et le froid, elles meurent en mars 1945, quelques se­maines avant la li­bé­ra­tion du camp (pho­to), le 15 avril. Seul leur père, Ot­to Frank, a sur­vé­cu.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.