À 13 ans, An­drea va pas­ser... son bac

Mon Quotidien - - FRANCE - S. Su­gier

À 2 ans, il sa­vait dé­jà lire et comp­ter. An­drea est un en­fant pré­coce. Il a sau­té les classes du CP et du CE2. En CM2 (âgé de 8 ans), il était ca­pable de faire des exer­cices de maths du ni­veau de 3e ! Ac­tuel­le­ment en ter­mi­nale, il se­ra le 2e plus jeune ly­céen à pas­ser l’exa­men du bac­ca­lau­réat cette an­née. « Je ne tra­vaille pas beau­coup parce que je com­prends très vite les le­çons » , ex­plique An­drea, ha­bi­tant à Nice (06). Le gar­çon aime les sciences, sur­tout les maths. Il est dans un éta­blis­se­ment pro­po­sant un pro­gramme spé­cial pour les en­fants pré­coces. Le pro­gramme du col­lège se fait en 2 ans au lieu de 4. « Ça se passe bien avec mes ca­ma­rades. Ils me connaissent de­puis plu­sieurs an­nées main­te­nant. En plus, dans ma classe, il y a 2 élèves qui ont 15 ans. C’est plus fa­cile. » An­drea est autiste. Son com­por­te­ment est par­fois dif­fé­rent de ce­lui des autres en­fants. Son père ra­conte que sa pre­mière an­née de ma­ter­nelle a été dif­fi­cile : « Il avait du mal à man­ger avec des cou­verts. Il pou­vait pas­ser des heures à re­gar­der une carte. L’ins­ti­tu­trice ne sa­vait pas tou­jours comment faire avec lui. » En de­hors du ly­cée, cet ado sur­doué fait du ka­ra­té et par­ti­cipe à des tour­nois d’échecs. « Je passe aus­si beau­coup de temps sur mon or­di­na­teur, ex­plique-t-il. Même si je m’en­tends bien avec les autres jeunes, je pré­fère res­ter chez moi. » À la fin de ses études, il sou­haite de­ve­nir cher­cheur en ma­thé­ma­tiques. En ce qui concerne le bac : « Je vise la men­tion Très Bien. Je suis plu­tôt confiant » , conclut-il. En quelle an­née le bac­ca­lau­réaa

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.