« Un lion sans dents n’est pas un lion »

Mon Quotidien - - À LA UNE - V. Pe­tit

Ré­pa­rer les dents d’un lion, ce n’est pas une opé­ra­tion comme les autres. C’est pour­tant ce qu’a fait une équipe de vé­té­ri­naires en Afrique du Sud, en dé­cembre 2014. Cette his­toire a été ra­con­tée dans une vi­déo sur In­ter­net, il y a quelques se­maines. Pen­dant 6 heures, les vé­té­ri­naires ont soi­gné 4 dents d’As­lan, un lion blanc de 9 ans. L’une d’elles était même cas­sée en pe­tits mor­ceaux ! « Il a un bon ca­rac­tère, ex­plique dans la vi­déo Ke­vin Ri­chard­son, un zoo­lo­giste qui di­rige une ré­serve de lions blancs. Mais lors­qu’il a com­men­cé à avoir mal, il s’est iso­lé du reste du groupe. Il est de­ve­nu mé­chant. » Le fé­lin a été opé­ré dans la sa­vane. Les vé­té­ri­naires y ont ins­tal­lé un vé­ri­table hô­pi­tal. « La dou­leur liée aux dents rend très faible, pré­cise Ge­rhard Steen­kamp, le den­tiste d’As­lan. Et elle em­pêche de faire autre chose. Nous vou­lions qu’As­lan n’ait plus mal après l’opé­ra­tion. » « Un lion sans dents n’est pas un lion, dit Ke­vin Ri­chard­son. Il a be­soin d’avoir une mâ­choire en bonne san­té. » Sans ce­la, l’ani­mal ne peut pas sur­vivre dans la na­ture. Ses dents lui per­mettent de chas­ser, mais aus­si de se dé­fendre. As­lan a été re­mis en li­ber­té en jan­vier. « Main­te­nant qu’il peut mordre sans souf­frir, il est plus en sé­cu­ri­té, ra­conte Ke­vin. Lorsque nous l’avons ra­me­né dans la ré­serve, les autres lions étaient contents de le voir. Ils ont pas­sé beau­coup de temps à se sau­ter des­sus, à se lé­cher, et à dor­mir les uns contre les autres. »

Main­te­nant qu’As­lan peut mordre sans souf­frir, il est plus en sé­cu­ri­té

On trouve aus­si des lions en Asie. Vrai ou faux ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.