Une école flot­tante

Mon Quotidien - - 02 100 % INFOS POSITIVES -

À La­gos, au Ni­ge­ria (Afrique). Source :

LES FAITS

La­gos est le pre­mier port du Ni­ge­ria et l’une des plus grandes villes d’Afrique, si­tuée au bord de l’océan At­lan­tique. Par­mi ses quar­tiers pauvres, Ma­ko­ko, un gi­gan­tesque bi­don­ville bâ­ti sur pi­lo­tis (au-des­sus de l’eau). Plus de 100 000 per­sonnes y vivent. Ma­ko­ko manque d’écoles. Elles sont ré­gu­liè­re­ment inon­dées après de fortes pluies. En 2012, un ar­chi­tecte ni­gé­rian a fait construire une école flot­tante pour per­mettre aux en­fants du bi­don­ville d’al­ler à l’école.

COM­PRENDRE

L’école a la forme d’une py­ra­mide de 10 mètres de haut et de 10 mètres de large. Elle flotte sur 256 grands bi­dons en plas­tique trou­vés dans la la­gune. La struc­ture a été construite avec du bois et du bam­bou de la ré­gion. L’élec­tri­ci­té four­nie à bord pro­vient du so­leil, on y re­cycle les dé­chets et l’eau de pluie est ré­col­tée puis réuti­li­sée. Cette école flot­tante peut ac­cueillir une cen­taine d’élèves sur trois ni­veaux. Il y a une aire de jeux au rez-de-chaus­sée, quatre salles de classe au pre­mier étage et deux es­paces pour les ate­liers au der­nier étage. Une fois la classe ter­mi­née, ces es­paces servent de lieux de ren­contre aux autres ha­bi­tants. La construc­tion de ce bâ­ti­ment flot­tant a coû­té moins de 6 000 eu­ros. Le di­rec­teur de l’école, Noah She­mede, es­père que d’autres éta­blis­se­ments de ce genre vont bien­tôt être construits, pour ai­der « tous les en­fants qui res­tent en­core à la mai­son ». *La­gune : éten­due d’eau si­tuée au bord d’une côte et fer­mée au large par une bande de terre.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.