Peut-il y avoir un arc-en-ciel dans un ciel bleu ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION - En­tre­tien réa­li­sé par R. Botte

Nuages. « Non. L’arc-en-ciel est un phé­no­mène lu­mi­neux tou­jours as­so­cié à un ri­deau de pluie. Il n’ap­pa­raît donc que s’il y a des nuages dans le ciel. » Lu­mière. « Pour ob­ser­ver un arc-en-ciel, 2 condi­tions sont né­ces­saires : le So­leil ( ou la Lune, car on peut ob­ser­ver un arc-en-ciel la nuit !), dans le dos de l’ob­ser­va­teur, et un ri­deau de pluie, face à lui. Les rayons de la lu­mière pé­nètrent les gouttes de pluie. Chaque goutte ren­voie cette lu­mière de ma­nière dé­com­po­sée vers l’oeil. Les gouttes agissent comme des prismes. La lu­mière blanche du So­leil est en réa­li­té un mé­lange de plu­sieurs cou­leurs. C’est pour ce­la qu’on voit toutes les cou­leurs ! Im­pos­sible donc d’ob­ser­ver un arc-en-ciel sans pluie ni So­leil. Les ciels avec des cu­mu­lus (an­non­çant des averses) sont les meilleurs ciels à arcs-en-ciel ! » Ho­ri­zon. « Comme le So­leil doit être bas sur l’ho­ri­zon pour ob­ser­ver un grand arc-en-ciel, le phé­no­mène ap­pa­raît vers l’ouest le ma­tin et vers l’est le soir. » Ciel bleu. « On ob­serve par­fois des phé­no­mènes lu­mi­neux dans un ciel presque tout bleu, mais ce ne sont pas des arcs-en-ciel. Ce sont des phé­no­mènes de ha­lo to­ta­le­ment dif­fé­rents. » Com­bien y a-t-il de cou­leurs dans un arc-en-ciel ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.