Un as­pi­ra­teur à nuages me­sure la pol­lu­tion

Mon Quotidien - - FRANCE - M. Serre

Un étrange ap­pa­reil mé­tal­lique est ins­tal­lé au som­met du puy de Dôme (63) : « l’as­pi­ra­teur » à nuages. Il per­met de ré­cu­pé­rer des échan­tillons de bac­té­ries vi­vant dans l’eau des nuages. Des cher­cheurs les étu­dient en la­bo­ra­toire. Le but : com­prendre leur rôle dans la com­po­si­tion chi­mique de l’at­mo­sphère et la for­ma­tion des nuages. Mais aus­si sa­voir si elles sont l’une des causes du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique. La plu­part de ces bac­té­ries viennent du sol, em­por­tées par le vent. Sto­ckées dans l’eau des nuages, elles ont ten­dance à re­je­ter du CO dans l’air. Ce gaz ac­cé­lère le ré­chauf­fe­ment de la pla­nète. Ac­tuel­le­ment, les ex­perts en cli­mat ne tiennent pas compte du con­te­nu des nuages pour me­su­rer le ré­chauf­fe­ment de la Terre.

À 1 400 m d’al­ti­tude, les scien­ti­fiques as­pirent les nuages de no­vembre à avril. Ce la­bo­ra­toire est unique en France.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.