Un « agneau-mé­duse » man­gé par er­reur

Mon Quotidien - - FRANCE - M. S.

Ru­bis a fi­ni dans une as­siette. Cette agnelle était le ré­sul­tat d’une ex­pé­rience me­née par des scien­ti­fiques. Ses gènes avaient été mo­di­fiés. Ils avaient été mé­lan­gés avec une mo­lé­cule (plus pe­tite par­tie d’un corps) de mé­duse pour rendre sa peau trans­pa­rente et co­lo­rée en vert. But : voir com­ment ré­agit le corps de l’ani­mal. Ru­bis ne de­vait pas quit­ter le la­bo­ra­toire. Mais elle a été en­voyée à l’abat­toir avec des ani­maux nor­maux ! Sa viande a été ache­tée et man­gée, a-t-on ap­pris mar­di. Se­lon les en­quê­teurs, un em­ployé du centre scien­ti­fique a sans doute fait ex­près de mettre Ru­bis avec les agneaux nor­maux, pour cau­ser du tort à son chef. Ce­lui-ci a re­pé­ré l’er­reur, mais a gar­dé le se­cret. Man­ger cette viande n’est pas dan­ge­reux pour la san­té. De quels ani­maux l’agneau est-il le pe­tit ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.