Un pom­pier ar­rête un homme dan­ge­reuxx

Mon Quotidien - - FRANCE - M. S.

Une usine de gaz et de pro­duits chi­miques a été at­ta­quée par un homme, ven­dre­di, à Saint-Quen­tinFal­la­vier (38). Le cou­pable, Yas­sin Sal­hi, 35 ans, a tué son chef puis a pro­vo­qué une ex­plo­sion dans l’usine, bles­sant 2 per­sonnes. Un pom­pier a réus­si à l’ar­rê­ter. Yas­sin Sal­hi, li­vreur d’une en­tre­prise de tran­sports, est en­tré dans l’usine avec sa ca­mion­nette. Les em­ployés l’ont lais­sé pas­ser, car il y fai­sait souvent des li­vrai­sons. Dans un en­droit sans ca­mé­ra de sur­veillance, il a alors ac­cro­ché la tête cou­pée de son em­ployeur (qu’il avait tué un peu avant), re­cou­verte d’écri­tures en arabe. De chaque cô­té, il a mis des dra­peaux sur les­quels était écrite la cha­ha­da, la pro­fes­sion de foi de l’is­lam (la re­li­gion mu­sul­mane). Elle dit qu’il n’y a pas d’autre dieu qu’Al­lah (dieu des mu­sul­mans) et que le pro­phète Ma­ho­met est son mes­sa­ger. Les dji­ha­distes en Sy­rie et en Irak (Asie) font souvent ce genre de « mise en scène ». Yas­sin Sal­hi a en­suite fon­cé, avec son vé­hi­cule, sur des bou­teilles de gaz. Il a ain­si pro­vo­qué une grosse ex­plo­sion, dé­trui­sant une par­tie de l’usine. Les pom­piers ont été ap­pe­lés par des voi­sins pour éteindre le feu. L’homme s’est en­suite di­ri­gé vers une autre par­tie de l’usine. Il a ou­vert des bou­teilles de pro­duits chi­miques pour pro­vo­quer une autre ex­plo­sion. Mais 2 pom­piers ar­ri­vés sur place l’ont vu. L’un d’eux l’a im­mo­bi­li­sé et l’a mis K.O. L’homme a en­suite été ar­rê­té par les gen­darmes. Dé­jà connu de la po­lice an­ti­ter­ro­riste, il a été in­ter­ro­gé. Il a avoué avoir tué son chef. Di­manche, l’en­quête se pour­sui­vait.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.