Cette plante tue les fre­lons asia­tiques

Mon Quotidien - - FRANCE - M. Serre

La sar­ra­ce­nia est une plante tueuse. Et c’est un piège re­dou­table pour les fre­lons asia­tiques, tueurs d’abeilles ! C’est ce que vient de dé­cou­vrir par ha­sard un jar­di­nier du Jar­din des plantes de Nantes (44). Ro­ma­ric Per­ro­cheau, di­rec­teur de ce Jar­din, ex­plique pour­quoi cette plante est unique. Fleurs. « Les plantes car­ni­vores n’at­tirent pas les in­sectes avec leurs fleurs. Heu­reu­se­ment, si­non elles ne peuvent pas se re­pro­duire, car les in­sectes sèment leur pol­len après les avoir bu­ti­nées. Pour­tant, les phé­ro­mones conte­nues dans les fleurs de sar­ra­ce­nia at­tirent les fre­lons asia­tiques. C’est étrange, car cette plante pousse dans l’est des États-Unis et au Ca­na­da (Amé­rique). Il n’y a pas de fre­lons asia­tiques là-bas ! Elle n’a donc pas “ap­pris” comment les chas­ser ! » Cou­vercle. « La fleur est com­po­sée d’un tube (tige) et d’une fleur. À son som­met, il y a un “cou­vercle”. Ce­lui-ci “di­rige” l’in­secte vers le tube, où il peut trou­ver de la nour­ri­ture. Mais l’in­té­rieur du tube est com­po­sé de pe­tits pics sur les­quels se trouve une ma­tière plus glis­sante que le verre. In­ca­pable de re­mon­ter, l’in­secte se re­trouve pié­gé. » Pièges. « Cette fleur ar­rive à faire la dif­fé­rence entre les fre­lons asia­tiques et les autres in­sectes. On a tes­té 200 fleurs du­rant 1 mois, et on a re­trou­vé 600 fre­lons asia­tiques et 600 mouches de­dans. Mais il n’y avait ni guêpe, ni abeille, ni fre­lon eu­ro­péen. Un scien­ti­fique est en train de cher­cher quelle sub­stance at­tire ces fre­lons pour la re­créer et ten­ter de fa­bri­quer, en nombre, des pièges à fre­lons asia­tiques. » Les fre­lons asia­tiques sont aus s jaunes. Vrai ou faux ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.