Une ado afri­caine in­ter­pelle des di­ri­geants de la pla­nète.

Mon Quotidien - - PLAYBAC PRESS - H. Las­bleis

Elle ne s’est pas ex­pri­mée de­vant n’im­porte quel pu­blic... Ven­dre­di, Ger­trude Cle­ment, une Tan­za­nienne de 16 ans, a fait un dis­cours de­vant en­vi­ron 60 chefs de pays. Ils étaient réunis au siège de l’ONU, à New York, aux États-Unis (Amé­rique), où 175 pays ont si­gné l’accord dé­ci­dé lors de la COP21 (lire n° 5 774). Ger­trude Cle­ment était là pour re­pré­sen­ter la jeunesse.

Elle a rap­pe­lé que « les en­fants sont ceux qui res­sentent le plus les ef­fets du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique » , sur­tout « les plus pauvres et les plus fra­giles » . À la fin de son dis­cours, Ger­trude a lan­cé aux chefs de pays : « Nous at­ten­dons plus que des mots sur du pa­pier et des pro­messes ! »

Dans son pays, Ger­trude Cle­ment tra­vaille avec d’autres en­fants pour té­moi­gner des ef­fets du ré­chauf­fe­ment cli­ma­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.