Des en­fants ont res­sen­ti le mi­ni-séisme de jeu­di. Té­moi­gnages.

Mon Quotidien - - PLAYBAC PRESS -

Jeu­di, à 8 h 46, un séisme de ma­gni­tude (force) 5,2 a se­coué la Cha­ren­teMa­ri­time (17). L’épi­centre se si­tuait à Breuil-Ma­gné (17). Il n’y a eu ni vic­times ni dé­gâts, mais les ha­bi­tants ont res­sen­ti une forte se­cousse. Les vi­bra­tions ont été per­çues jus­qu’à La Roche-sur-Yon (85), Poi­tiers (86), Niort (79) et Bor­deaux (33). De­puis 1980, c’est le 14e séisme de ma­gni­tude su­pé­rieure à 5 en France. Té­moi­gnages.

Pierre, 11 ans.

« J’étais en cours. J’ai sen­ti les se­cousses, les tables ont bou­gé. On a en­ten­du un bruit un peu comme ce­lui d’une voi­ture qui dé­marre. J’ai eu un peu peur. Au dé­but, ma maî­tresse a cru que c’était un gros ca­mion. J’ai vite com­pris que c’était un pe­tit séisme. »

Louis, 9 ans.

« Au dé­but, j’ai pen­sé que c’étaient les pe­tits qui fai­saient du bruit dans la cour. Puis tout s’est mis à trem­bler dans la classe, du­rant 10 à 15 se­condes. On était tous sur­pris, la maî­tresse aus­si. La di­rec­trice nous a rap­pe­lé les consignes de sé­cu­ri­té (ex. : se mettre sous les tables). Quand on a su que c’étaient des se­cousses, on était sou­la­gés, car c’était fi­ni, mais un peu in­quiets que ça re­prenne. »

Un di­rec­teur de col­lège.

« Nous avons en­ten­du une sorte de gron­de­ment, comme un avion qui passe. Les murs ont trem­blé. Tout le monde s’est de­man­dé ce qu’il se pas­sait, car le choc était violent. Les élèves et les pro­fes­seurs sont sor­tis dans la cour, comme lors des alertes in­cen­die. »

Pa­lo­ma, 12 ans.

« Sous mes pieds, c’était comme si quelque chose était en train de pas­ser. Le pro­fes­seur nous a dit de nous cal­mer, car tout le monde fai­sait un peu n’im­porte quoi ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.