Le 11 no­vembre est-il fé­rié en Al­le­magne (Eu­rope) ?

Mon Quotidien - - LA QUESTION -

Dé­faite. « Non, le 11 no­vembre n’est pas fé­rié en Al­le­magne (Eu­rope). Cette date rap­pelle une dé­faite al­le­mande. »

Sol­dats. « À la fin de la 1re Guerre mon­diale, les Al­le­mands veulent rendre hom­mage à leurs sol­dats morts. Mais per­sonne n’ar­rive à se mettre d’ac­cord sur une date. En 1926, un jour est en­fin choi­si pour le Volks­trauer­tag (Jour de deuil na­tio­nal) : le 5e di­manche avant Pâques. En 1934, le chef al­le­mand Adolf Hit­ler (1889-1945) trans­forme le Volks­trauer­tag en Hel­den­ge­denk­tag (Jour de com­mé­mo­ra­tion des hé­ros). Jus­qu’en 1945, ce jour est fê­té en mars. »

Tués. « Après la 2de Guerre mon­diale (1939-1945), il est im­pos­sible de gar­der le Hel­den­ge­denk­tag des na­zis comme jour de deuil. En plus, l’Al­le­magne est cou­pée en 2. En 1949, la par­tie à l’est crée son propre jour de cé­lé­bra­tion. À l’ouest, dès 1952, on re­prend le Volks­trauer­tag. Il existe en­core au­jourd’hui. Il a lieu un di­manche, vers la mi-no­vembre. Ce jour-là, on fête le sou­ve­nir des sol­dats morts lors des guerres mon­diales, mais aus­si des ci­vils (non mi­li­taires) tués. On cé­lèbre aus­si ce­lui des sol­dats morts lors de conflits plus ré­cents. Ce n’est pas un jour fé­rié, mais une “jour­née si­len­cieuse” : les concerts de rock sont in­ter­dits, les dis­co­thèques sont fer­mées et les dra­peaux sont bais­sés, en signe de deuil. » D. V.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.