SANAN­TO­NIO ALWAYSTO

Mondial Basket - - Summer Time -

SAN AN­TO­NIO A REN­DU LES ARMES SUR UN GAME 7

CHEZ LES CLIP­PERS AU 1ER TOUR DES PLAYOFFS. LA VA­LEUR DU CAS­TING DE L’EX­CHAM­PION N’EST PAS RE­MISE EN CAUSE. LES SPURS VEULENT CONTI­NUER DE S’AP­PUYER SUR TIM DUN­CAN ET TO­NY PAR­KER. KAW­HI LEO­NARD, MEILLEUR DÉ­FEN­SEUR DE LA LIGUE ET RES­TRIC­TED FREEAGENT, DOIT RES­TER TEXAN POUR LONG­TEMPS. SI ON NE

CHANGE PAS UNE ÉQUIPE QUI GAGNE, SAN AN­TO­NIO

N’A AU­CUNE RAI­SON DE CHAN­GER UNE ÉQUIPE QUI A PER­DU. EX­PLI­CA­TIONS.

La chute de San An­to­nio, cham­pion NBA 2014, au 1er tour des playoffs, face aux Los An­geles Clip­pers, sur un Game Se­ven (109-111), ne mo­di­fiait pas pro­fon­dé­ment les choses pour l’at­tri­bu­tion du titre 2015. C’est tout juste une sur­prise pour le crew ESPN qui avait vo­té à 95% pour une qua­li­fi­ca­tion des Texans aux dé­pens des Ca­li­for­niens. Steve Kerr, le head coach de Gol­den State, a sui­vi toute la série. « Je suis res­té concen­tré sur la pré­pa­ra­tion de notre de­mi-fi­nale contre Mem­phis mais j’ai trou­vé que c’était une série fan­tas­tique ! Les Games Se­ven marquent tou­jours l’his­toire d’une fran­chise et celle de la NBA. Ce­lui-là est ve­nu s’ajou­ter à la liste avec des Clip­pers hé­roïques pour sor­tir le cham­pion. San An­to­nio a été va­leu­reux jus­qu’au bout. Dans l’ab­so­lu,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.