GE­THER!

Mondial Basket - - Summer Time -

l’éli­mi­na­tion du te­nant du titre ne change rien pour nous qui jouons dans la Wes­tern Confe­rence. On connaît la va­leur des équipes de la Wes­tern. Al­ler en Fi­nales NBA avec ou sans les Spurs dans l’équa­tion, c’est com­pli­qué. » Dave Joer­ger, le coach de Mem­phis, que nous avons in­ter­ro­gé sur le même su­jet, don­nait rai­son à Coach Kerr. Il a pris du plai­sir à suivre la série Clip­pers-Spurs mais pour lui, le che­min pour ac­cé­der aux Fi­nales res­tait long et dif­fi­cile, avec ou sans les Texans. « Tout le monde veut battre le cham­pion en titre. Ça com­mence en sai­son ré­gu­lière et en playoffs, c’est tou­jours une énorme per­for­mance de le sor­tir. Les Clip­pers l’ont fait, c’est bien pour eux, mais je suis per­sua­dé que San An­to­nio sau­ra re­bon­dir. Ils ont tou­jours trou­vé des so­lu­tions par le pas­sé. » C’est exac­te­ment ce que R.C. Bu­ford, le GM texan, di­sait à une consoeur de ESPN à l’is­sue du 1er tour face aux Clip­pers. « En 2010, après le sweep que nous avait in­fli­gé Phoe­nix en de­mi-fi­nales de Confé­rence, tout le monde pen­sait que nous étions fi­nis. La ré­si­lience de nos joueurs est ex­tra­or­di­naire. Ils ont mon­tré qu’ils exis­taient tou­jours et qu’ils pou­vaient re­de­ve­nir com­pé­ti­tifs, jus­qu’à rem­por­ter un nou­veau titre NBA. Per­sonne ne croyait plus en nous quand nous étions re­ve­nus au pre­mier plan en 2013 pour dis­pu­ter une Fi­nale NBA » Vrai, ce que dit le GM des Spurs ! Mais il ou­blie de pré­ci­ser qu’en 2010, Tim Dun­can et Ma­nu Gi­no­bi­li n’avaient, res­pec­ti­ve­ment, que 34 ans et 32 ans. Le pre­mier a trin­qué pour ses 39 ans pen­dant la série contre les Clips. L’Ar­gen­tin au­ra 38 ans en juillet tan­dis que TP a fê­té ses 33 ans le 17 mai. A chaque échec des Texans en playoffs,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.