Nick U’Ren

L’HOMME QUI MUR­MU­RAIT À L’OREILLE DES COACHES

Mondial Basket - - Life With -

Kerr. Par deux fois. Au shoo­ta­round du ma­tin et avant le match. Ce n’est pas à vous, re­por­ters, que je vais faire croire qu’on gagne un tro­phée avec des règles ba­sées sur la mo­ra­li­té. Dé­so­lé. » Une pe­tite en­quête est me­née grâce à notre consoeur Ro­sa­lyn Gold-On­wude. Elle per­met d’ap­prendre que l’idée de jouer « pe­tit » ne ve­nait ab­so­lu­ment pas du coa­ching staff mais d’un jeune bri­co­lant au­tour de l’équipe. Son nom ? Nick U’Ren. U’Ren était à Phoe­nix lorsque Kerr était GM des Suns. Il rem­plis­sait de la pa­pe­rasse pour le boss et pre­nait ses ren­dez-vous. A Oak­land, il fait à peu près la même chose. « Je l’ap­pelle mon chef d’état-ma­jor, confie le coach des War­riors. Nick est sage, plus que son âge ne le laisse pen­ser. » L’in­té­res­sé, qui a tout juste 28 ans, com­pile toutes sortes de vi­déos pour Ste­phen Cur­ry et An­drew Bo­gut. Il éta­blit éga­le­ment des connexions pour les in­ter­views ra­dio de l’en­traî­neur ca­li­for­nien. U’Ren est un touche-à-tout. D’ailleurs, quand on l’in­ter­roge sur ses ac­ti­vi­tés, il est in­ca­pable de dire ce qu’il va ou veut faire. « Je n’ai pas d’idée pré­cise pour l’ins­tant. Soit as­sis­tant coach, soit as­sis­tant. » Peut-être le gar­çon a-t-il des pré­dis­po­si­tions. Après la dé­faite des War­riors chez eux dans le Game 2 des Fi­nales (95-93 en over­time), il avait com­pris que Steve Kerr et Al­vin Gen­try cher­chaient plus qu’un ajus­te­ment. « Je suis der­rière le banc des coaches pen­dant les

Steve Kerr, coach des War­riors, et Andre Iguodala, MVP des Fi­nales 2015.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.