HAR­RI­SON BARNES « Je dois être plus dur en dé­fense »

Mondial Basket - - Interview -

L’AI­LIER DE GOL­DEN STATE HAR­RI­SON BARNES VIENT DE BOU­CLER SA TROI­SIÈME

SAI­SON NBA. NOUS L’AVIONS IN­TER­VIEWÉ ALORS QU’IL ÉTAIT ROO­KIE, APRÈS AVOIR ÉTÉ LE 7E CHOIX DE LA DRAFT 2012. IL ÉTAIT IN­TÉ­RES­SANT DE LE REN­CON­TRER À L’IS­SUE D’UNE AN­NÉE OÙ IL A ÉTÉ STAR­TER 82 FOIS. LE N°40 DES WAR­RIORS A JOUÉ UN RÔLE DÉ­TER­MI­NANT TOUT AU LONG DES PLAYOFFS 2015

QUI SE SONT ACHE­VÉS EN APO­THÉOSE, AVEC UNE FI­NALE ET UN TITRE.

ques­tion per­son­nelle. Il fal­lait que je re­vienne avec de l’en­vie, de la fraî­cheur et de la confiance. Je m’étais bien re­po­sé l’été der­nier, j’ai pu en­chaî­ner sur une sai­son com­plète comme celle qui vient de s’ache­ver.

MB : Les pro­blèmes sur­ve­nus au ni­veau du coa­ching staff l’an der­nier ont-ils pu te nuire à un mo­ment don­né ?

H.B. : Ça ne m’a pas ai­dé, c’est évident. Il y avait un manque de com­mu­ni­ca­tion et pour un jeune comme moi, ce n’était pas tou­jours évident à gé­rer. H.B. : C’était au dé­but de l’été 2014, à Mia­mi. Il s’était dé­pla­cé pour me ren­con­trer. J’y ai vu un signe po­si­tif. Il m’a ex­pli­qué ce qu’il at­ten­dait de moi en termes de jeu. J’ai sen­ti un coach dé­ter­mi­né et qui vou­lait me faire pas­ser un mes­sage alors qu’on était en­core loin de la re­prise. Cette marque de confiance, alors que je sor­tais d’une sai­son dif­fi­cile, était en­cou­ra­geante. Elle m’a don­né en­vie de bien me pré­pa­rer.

MB : On t’a vu à l’oeuvre avec Mark Jack­son pen-

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.