LA NOU­VELLE DONNE

Mondial Basket - - Free-agents -

LC’EST UN ÉTÉ UN PEU PAR­TI­CU­LIER QUI SE PRO­FILE POUR LES FREE-AGENTS

ET CEUX QUI DÉ­FENDENT LEURS IN­TÉ­RÊTS. AVEC L’EN­TRÉE EN VI­GUEUR D’UN ÉNORME CONTRAT TÉ­LÉ (POUR LA SAI­SON 2016-17) ET LA RE­NÉ­GO­CIA­TION

DE LA CONVEN­TION COL­LEC­TIVE QUI SUI­VRA (EN 2017), ON LEUR CONSEILLE DE JOUER LA MONTRE. C’EST-À-DIRE DE S’EN­GA­GER POUR UNE COURTE DU­RÉE

AVANT DE VI­SER LE PAC­TOLE… MARC GA­SOL ET LAMAR­CUS AL­DRIDGE FI­GU­RAIENT PAR­MI LES JOUEURS LIBRES LES PLUS CONVOI­TÉS DU MO­MENT.

a NBA se porte bien. Le pro­duit est sexy et les Gol­den State War­riors font un très beau cham­pion 2015. Une fran­chise res­semble un peu à son fran­chise player. Et Ste­phen Cur­ry n’est pas seule­ment un es­thète et un ex­pert du shoot dans un sport où il est d’abord ques­tion d’adresse, c’est aus­si un gar­çon bien sous tous rap­ports, bien éle­vé, très « fa­mille » et res­pec­tueux à la fois de ses aî­nés, de ses ad­ver­saires, des mé­dias et du pu­blic. Que de­mande le peuple ? Au ser­vice comp­ta­bi­li­té de la Ligue, on se frotte les mains. La NBA a si­gné un nou­veau contrat avec ses dif­fu­seurs (ESPN, ABC, TNT) qui rap­por­te­ra, au to­tal, 24 mil­liards de dol­lars sur 9 ans. C’est qua­si­ment le triple de ce que rap­porte le deal ac­tuel (930 mil­lions). Le nou­veau contrat en­tre­ra en vi­gueur du­rant la sai­son 2016-17 et il au­ra for­cé­ment un im­pact sur les contrats des joueurs. Le sa­la­ry cap im­po­sé aux fran­chises est fixé en fonc­tion des re­ve­nus glo­baux de la NBA. Et ceux-ci vont flam­bler. Aus­si, tous les ana­lystes pré­disent une ex­plo­sion des sa­laires dans les 24 pro­chains mois. C’est ce qui avait in­ci­té cer­tains free-agents à si­gner des contrats courte du­rée (ou avec des op­tions leur per­met­tant de se li­bé­rer, comme LeB­ron James à Cle­ve­land). Pour ceux qui vont se re­trou­ver sur le marché cet été, le conseil se­ra le même : s’en­ga­ger pour quelques mois seule­ment avant de pro­fi­ter de la hausse des prix, comme tout le monde. En jan­vier der­nier, la NBA a si­gné un autre contrat très lu­cra­tif (les re­cettes de­vraient rap­por­ter 500 à 700 M$) avec Tencent, une so­cié­té chi­noise spé­cia­li­sée dans les mé­dias, In­ter­net et les jeux vi­déo. Cette so­cié­té va­lo­ri­sée à 150 mil­liards de dol­lars en 2014 dif­fu­se­ra un nombre re­cord de matches NBA sur le ter­ri­toire chi­nois et elle pro­po­se­ra son propre League Pass, dis­po­nible sur or­di­na­teurs et smart­phones. Ce contrat entre en vi­gueur cet été.

Il y a le feu à Port­land !

Pour en ter­mi­ner avec le cha­pitre « Fi­nances », il faut rap­pe­ler que la conven­tion col­lec­tive qui ré­git le fonc­tion­ne­ment de la Ligue et qui fixe le ba­rème des sa­laires ar­ri­ve­ra à terme en 2017 (va­lable six ans, elle avait été re­né­go­ciée dans la dou­leur en 2011, avec un lock-out qui avait am­pu­té la sai­son ré­gu­lière de 16 matches). Dans les deux camps (NBA et as­so­cia­tion des joueurs), on se veut ras­su­rant au su­jet d’une re­né­go­cia­tion. Mais avec cette aug­men­ta­tion spec­ta­cu­laire des droits té­lé, les dis­cus­sions s’an­noncent très ani­mées ! Tout le monde vou­dra sa part du gâ­teau. Dans ce contexte, les free-agents 2015 ont tout in­té­rêt à tem­po­ri­ser… s’ils ne prennent en compte que leurs in­té­rêts fi­nan­ciers. Cer­tains pré­fé­re­ront as­su­rer dès à pré­sent leur ave­nir en ac­cep­tant ce qu’on leur pro­pose et en « sé­cu­ri­sant » leur place. On re­par­le­ra for­cé­ment d’un été de tous les dan­gers en 2016 et en 2017. Peut-être fau­til s’at­tendre à un « Big Bang » vu l’iden­ti­té des gar­çons qui se re­trou­ve­ront libres de tout en­ga­ge­ment dans un an (voir­page80)… La pro­mo 2015 (voir­page79) ? Em­me­née par deux in­té­rieurs, le pi­vot es­pa­gnol de Mem­phis Marc Ga­sol (30 ans), ten­té de res­ter dans le Ten­nes­see, et l’ai­lier fort quatre fois All-Star de Port­land LaMar­cus Al­dridge (29 ans) qui a dé­jà mis sa mai­son en vente et qui ai­me­rait ob­te­nir la pleine re­con­nais­sance de ses ta­lents dans un big mar­ket - ou une vraie chance de dis­pu­ter le titre NBA chez un con­ten­der digne de ce nom. Il y a le feu chez les Trail Bla­zers avec toute la co-

Après sept sai­sons à Mem­phis, Marc Ga­sol (ici face à Tim Dun­can) se re­trouve sur le marché. San An­to­nio fi­gu­rait par­mi les des­ti­na­tions ci­tées s’il ne res­tait pas dans le Ten­nes­see.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.