OÙ S’AR­RÊ­TE­RA RU­DY GOBERT ?

Mondial Basket - - Édito -

RÉ­VÉ­LA­TION DE LA RA­QUETTE TRI­CO­LORE L’AN DER­NIER, TROI­SIÈME MEILLEURE PRO­GRES­SION DE LA NBA AU UTAH JAZZ, RU­DY GOBERT, 2,17 M SOUS LA TOISE, N’EN FI­NIT PLUS DE GRAN­DIR. SA CROIS­SANCE N’A PAS DE LI­MITES ET IL NE COMPTE ÉVI­DEM­MENT PAS S’AR­RÊ­TER LÀ. TOU­JOURS PLUS HAUT, TOU­JOURS PLUS LOIN, TOU­JOURS PLUS FORT…

Peak Per­for­mance Pro­ject. San­ta Bar­ba­ra, Ca­li­for­nie. Nous sommes en plein coeur de l’été. Après quelques se­maines de re­pos mé­ri­tées, pas­sées à vi­si­ter l’Afrique (l’île de Go­rée), em­bras­ser la fa­mille en Gua­de­loupe et sa­luer ses amis pi­cards, Ru­dy Gobert se re­met au tra­vail avec le staff du Jazz. Dans quelques jours, il se­ra de re­tour à Salt Lake Ci­ty puis s’en­vo­le­ra pour des work outs à Dal­las. Au pro­gramme : re­mise en forme phy­sique, mus­cu­la­tion et contrôle des fon­da­men­taux. Il était temps d’al­ler pré­pa­rer l’Eu­ro avec les Bleus ! « Le coach, Vincent Col­let, m’a beau­coup ob­ser­vé cette sai­son et il s’at­tend à que je sois en­core plus per­for­mant », ex­plique Ru­dy (23 ans) au su­jet du rôle qui lui in­combe dans cette équipe de France dont la mis­sion se­ra de dé­fendre le titre eu­ro­péen ac­quis il y a deux ans en Slo­vé­nie, en plus de se qua­li­fier pour les J.O. 2016 à Rio. « Dé­fen­si­ve­ment et of­fen­si­ve­ment, l’en­traî­neur veut que je sois prêt à as­su­mer plus de res­pon­sa­bi­li­tés. » Son coach à Utah, Quin Sny­der, peut en dire au­tant ! Cette sai­son, Gobert a si­gné l’une des meilleures pro­gres­sions en NBA (il a ter­mi­né 3e dans l’élec­tion du M.I.P. der­rière le Bull Jim­my But­ler et le War­rior Dray­mond Green). Après avoir eu droit à 434 mi­nutes en 45 matches en tant que roo­kie, l’an­cien Cho­le­tais - dé­bar­ras­sé en cours d’an­née de la concur­rence du Turk Enes Kan­ter - a ob­te­nu 2 158 mi­nutes sur l’en­semble des 82 matches de son an­née so­pho­more. Ses pro­grès aux re­bonds ont été les plus ful­gu­rants puis­qu’il est pas­sé de 3.4 à 9.5 prises, le tout pi­men­té de 2.3 contres, ce qui le met­tait sur le po­dium NBA de la spé­cia­li­té (3e der­rière le Pe­li­can An­tho­ny Da­vis et le Thun­der Serge Iba­ka). Faut-il par­ler d’éclo­sion, de ré­vé­la­tion, voire d’ex­plo­sion ? Tou­jours est-il que l’as­cen­sion du n°25

« A mes dé­buts, je ne ten­tais pas vrai­ment de mou­ve­ments of­fen­sifs. Tech­ni­que­ment, je me suis fo­ca­li­sé sur mon shoot et mon jeu dos au pa­nier. J’ai ap­pris quelques pe­tits moves… »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.