QUAND LA NBA S’IN­VITE DANS LE GROUPE FRANCE

AVEC SIX JOUEURS ÉVO­LUANT DANS LA GRANDE LIGUE AMÉ­RI­CAINE, LA FRANCE ÉTAIT L’ÉQUIPE LA PLUS NBA DE L’EU­RO. CHA­CUNE DES FRAN­CHISES AVAIT EN­VOYÉ UN ÉMIS­SAIRE. DES­CENTE CHEZ LES BLEUS, HIS­TOIRE DE COM­PRENDRE COM­MENT FONC­TIONNE EXAC­TE­MENT CETTE COL­LA­BO­RA­TION…

Mondial Basket - - Plein Les Yeux -

Lille. Centre-ville. Ho­tel L’Her­mi­tage Gan­tois. Dans le spa­cieux sa­lon de ré­cep­tion où les joueurs aiment re­trou­ver leurs proches, un trio s’est mis à l’écart. De dos, To­ny Par­ker les sil­houettes de Bo­ris Diaw et de gri­sont fa­ci­le­ment re­con­nais­sables. L’homme un in­con­nu. Il son­nant qui leur fait face n’est pas Mes­si­na, s’agit tout sim­ple­ment de l’Ita­lien Et­tore Po­po­vich, leur as­sis­tant coach aux Spurs. Gregg De­puis qui de­vait être là, n’a pas fait le voyage. leur ce jour de juillet où les Bleus ont en­ta­mé sans qu’un pré­pa­ra­tion, il ne se passe pas un jour as­sis­tant, dé­lé­gué NBA - qu’il soit scout, ki­né, son mu­seau general ma­na­ger ou autre - pointe Même avec au sein même de l’équipe de France. évo­luant un coq sur le coeur, les joueurs tri­co­lores des « NBA outre-At­lan­tique sont avant tout

la de­mi­players ». « Pop m’a ap­pe­lé juste avant et, bien fi­nale pour me fé­li­ci­ter, m’en­cou­ra­ger dire de res­ter en­ten­du, comme à chaque fois, me ! Le en bonne san­té et de ne pas me bles­ser qui est ve­nu len­de­main, c’est Et­tore en per­sonne , confiait To­ny prendre de nos nou­velles à l’hô­tel » Par­ker. eu­ro­péen Mes­si­na, une poin­ture du coa­ching dé­sor­mais (quatre Eu­ro­ligues à son pal­ma­rès) échange : as­sis­tant aux States, ap­pré­cie cet car nous « Ces re­la­tions sont très im­por­tantes de France. avons deux joueurs ma­jeurs en équipe nous le To­ny a consa­cré sa vie aux Spurs, donc Bo­ris est cou­vons et le bi­chon­nons au quo­ti­dien. du jeu si ef­fi­cace dans tous les com­par­ti­ments lui aus­si. que nous de­vons le suivre de très près deux or­ga­niIl existe un res­pect mu­tuel entre les de sa­tions. Celle de la Fé­dé­ra­tion fran­çaise et celle basket, qui ef­fec­tue un tra­vail for­mi­dable,

bon pour des San An­to­nio Spurs. C’est très gardent les deux par­ties. » Les fran­chises NBA Preuve tou­jours un oeil sur leurs re­pré­sen­tants. ten­don en est le for­fait d’Alexis Ajin­ça. Un im­mé­diat d’Achille dou­lou­reux et c’était le retour pour au pays, chez les New Or­leans Pe­li­cans, pas­ser entre les mains du staff mé­di­cal. en est, ne Les Spurs, équipe in­ter­na­tio­nale s’il exemple, à sont pas en reste. Ils ont interdit, par num­ber la Ser­bie de faire jouer Bo­ban Mar­ja­no­vic, de 27 one en Eu­ro­ligue cette sai­son. Le géant à en­ans, qu’ils viennent de si­gner, est ap­pe­lé La liste dos­ser le rôle de back-up de Tim Dun­can. mul­tides ab­sences était longue (et les rai­sons Ru­bio, Omer ples). Marc Ga­sol, Go­ran Dra­gic, Ri­cky Enes Kan­ter Asik, Jo­sé Cal­de­ron, Mir­za Te­le­to­vic, sur et Ti­mo­fey Moz­gov ont tous fait l’im­passe de leur franl’Eu­ro 2015 pour res­ter au plus près les uns, chise. Se soi­gner ou se re­po­ser pour se pré­pa­rer pour les autres.

« Tout se fait dans un es­prit de col­la­bo­ra­tion et dans un cli­mat de confiance car les fran­chises NBA ont com­pris qu’on a les mêmes in­té­rêts » Yann Bar­bitch, ma­na­ger spor­tif des bleus

votre coeur Quand vous êtes un joueur NBA, si de votre vous pousse à dé­fendre les cou­leurs ob­ser­vé, pays, soyez cer­tain que vous se­rez ser­raient quel que soit votre sta­tut. Les Nug­gets que dé­ploles dents quand ils voyaient l’éner­gie Lauyaient Da­ni­lo Gal­li­na­ri avec l’Italie, Jof­frey Pa­pa­ni­vergne avec la France et le jeune Ko­stas Hous­ton ko­laou (ob­te­nu dans un trade avec Que dire le 20 juillet) sous le maillot de la Grèce. et Ni­ko­la des Bulls qui ont dé­pê­ché Pau Ga­sol fois sous Mi­ro­tic, as­so­ciés pour la pre­mière sa­vait pas s’il le maillot es­pa­gnol ? Le pre­mier ne à la Pologne. pour­rait dis­pu­ter le 8e de fi­nale face 30 points, Il a fi­na­le­ment ter­mi­né la par­tie avec ! em­bel­lis par un 6/7 der­rière l’arc. Pfiou

ni­co­las ba­tum est sui­vi à la trace

Ba­tum a Pas­sé de Port­land à Char­lotte, Ni­co­las Bien au dé­mé­na­gé cet été. Ça ne change rien. avec contraire. « Je suis en contact per­ma­nent Trail Bla­zer. ma nou­velle di­rec­tion, confirme l’ex- (ndlr: Avec le GM et le coach tout par­ti­cu­liè­re­ment Je re­çois de nom­breux Ri­chC­hoetS­te­veC­lif­ford). vi­déo d’en­mes­sages et j’ai aus­si eu droit à une est pas­sé cou­ra­ge­ments. Le di­rec­teur du scou­ting » me voir à Lille. On a pris un verre en­semble. a fait le Le GM du Utah Jazz, Den­nis Lind­sey, his­dé­pla­ce­ment pour le 1er tour à Mont­pel­lier, au­tant toire de voir si Ru­dy Go­bert do­mi­nait aus­si les ra­quettes qu’à Salt Lake Ci­ty. Il gar­dait re­crue en un oeil sur Ti­bor Pleiss, sa der­nière

Les ap­pa­reils de tests phy­siques fran­çais sé­duisent les Amé­ri­cains Ici, séance de cryo­thé­ra­pie

(trai­te­ment par le froid).

Et­tore Mes­si­na, as­sis­tant coach des Spurs, rend vi­site à To­ny Par­ker. Les re­la­tions entre le pré­pa­ra­teur phy­sique fran­çais et ses ho­mo­logues NBA sont en­ri­chis­santes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.