LES STARS VUES PAR LA NEW GE­NE­RA­TION

LES ONT PLA­CÉ KE­VIN DU­RANT NU­MÉ­RO 1 DE LEURS JOUEURS PRÉ­FÉ­RÉS. ÉTON­NANT ! L’AI­LIER D’OK­LA­HO­MA CI­TY SORT D’UNE SAI­SON QUA­SI­MENT BLANCHE, COMME KOBE BRYANT QUI PREND LA 2E PLACE DE­VANT LEB­RON JAMES, EX­CEP­TION­NEL EN FI­NALES NBA. LES FRESH­MEN ONT UN RAP­PORT F

Mondial Basket - - Édito -

20

Ke­vin Du­rant est la star nu­mé­ro 1 au fee­ling. Kobe Bryant de­meure la ré­fé­rence en termes de jeu pur

La classe bi­be­ron 2015-16 est exi­geante avec les stars NBA comme elle peut l’être avec elle-même (dé­jà). Elle veut du style, des moves lim­pides et sur­tout des fon­da­men­taux. Son­dée par la NBA pour dé­si­gner ses bas­ket­teurs pré­fé­rés, par­mi les joueurs en exer­cice cette sai­son, la classe de fresh­men a pla­cé Ke­vin Du­rant en tête (21.2%), de­vant Kobe Bryant (18.2%). Trois points d’écart entre les deux grands ab­sents de l’exer­cice 2013-14. C’est donc le plus jeune qui l’em­porte. Plus sur­pre­nant : la star in­ter­pla­né­taire qu’est LeB­ron James ar­rive seule­ment en 3e po­si­tion (15.2%) ! En­core plus sur­pre­nant, l’écart creu­sé par les deux pre­miers vis-à-vis du fran­chise player de Cle­ve­land : 6 points avec Du­rant, qui n’a dis­pu­té qu’une seule Fi­nale NBA et qui l’a per­due, et 3 avec Bryant qui en dis­pu­té 7 et qui en a rem­por­té 5. Les Karl-An­tho­ny Towns, D’An­ge­lo Rus­sell, Jah­lil Oka­for et Stan­ley John­son, pour ne ci­ter qu’eux, sont nés en 1995 ou 1996. Ils avaient 11 ou 12 ans lorsque Ke­vin Du­rant a dé­bu­té dans la Ligue, en 2007, sous les cou­leurs des Seat­tle Su­per­so­nics. Brian Wind­horst, re­por­ter ESPN, note avec jus­tesse que « les roo­kies se sentent plus proches de l’ai­lier du Thun­der parce que le rap­port d’âge est moins éle­vé, com­pa­ré aux autres stars. » Il rap­pelle éga­le­ment que les fresh­men sont sen­sibles à autre chose. « En met­tant KD en tête, ils plé­bis­citent un joueur qui pos­sède un su­perbe jump­shot mais qui joue aus­si sous contrôle. Le style de Du­rant re­pose sur la flui­di­té, comme ce­lui de Kobe Bryant. » Grâce, élé­gance, ef­fi­ca­ci­té. Mais aus­si pré­co­ci­té. Les roo­kies ont élu un joueur qui, comme eux (pour l’es­sen­tiel de la classe), n’a pas­sé qu’une seule an­née sur un cam­pus uni­ver­si­taire, à Texas. Voie royale pour tous ces dé­bu­tants qui rêvent d’être le pro­chain Ke­vin Du­rant, plus que le fu­tur LeB­ron James avec ses deux bagues de cham­pion NBA (4 dé­faites en Fi­nales) et quatre titres de MVP de la Ligue. A 27 ans, Du­rant court en­core après la con­sé­cra­tion.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.