ÉDITO

Mondial Basket - - Vu Sur Internet - FRED LESMAYOUX

Dans son évo­lu­tion mo­derne, le bas­ket s’oriente vers une po­ly­va­lence ex­trême des joueurs. Par­tant de ce constat et face à la mul­ti­pli­ca­tion de stra­té­gies « small ball », la NBA a dé­ci­dé, de­puis 2013, de mo­di­fier son All-Star bal­lot afin de ne plus faire élire ses étoiles par postes spé­ci­fiques. On dé­gage gros­siè­re­ment deux ba­ck­courts et trois front­courts. L’idée se te­nait mais l’édi­tion 2016 ten­drait à prou­ver que cette formule sans vé­ri­table pi­vot, avec des ar­rières tra­ves­tis en ai­liers et des ai­liers dé­gui­sés en po­wer, ac­couche d’une pa­ro­die de bas­ket, pleine de pa­ra­doxes. Entre peur de la bles­sure et vo­lon­té de faire le show, la barre des 200 points a failli être at­teinte par la Wes­tern. Dunks ou 3 points, faites votre choix, la route est dé­ga­gée. Vous nous di­rez qu’il faut les mettre… mais ils les mettent ! Seule­ment, le bas­ket se joue avec cinq postes. Sans tom­ber dans la nos­tal­gie, vo­tons pour une sé­lec­tion juste pour un jeu juste, même si le bas­ket a évo­lué ath­lé­ti­que­ment. Pe­tit coup de gueule au coeur d’un week-end de toute beau­té, his­to­rique en tous points. Même le Dunk Con­test a re­trou­vé ses lettres de no­blesse. Comme quoi… Vi­ve­ment l’an­née pro­chaine ! C’est Mi­chael Jor­dan qui in­vite.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.