DUNK CON­TEST

LE MEILLEUR CONCOURS DE DUNKS DE L’HIS­TOIRE »

Mondial Basket - - Vu Sur Internet - PAR AR­MEL LE BES­CON, EN­VOYÉ SPÉCIAL À TO­RON­TO

ZACH LAVINE A REM­POR­TÉ UN DUNK CON­TEST D’AN­THO­LO­GIE À TO­RON­TO. L’UN DES PLUS BEAUX DE L’HIS­TOIRE. BACK-TO-BACK PAR­FAIT POUR L’AR­RIÈRE DES WOLVES. SON IN­TER­VIEW.

MON­DIAL BAS­KET : Zach, as-tu rem­por­té le meilleur con­test de dunks de l’his­toire de la NBA ? Zach LaVINE : Cha­cun au­ra son opi­nion là-des­sus… Cer­tains di­ront qu’ils pré­fèrent ceux de Mike (Jor­dan) et Dr J. Se­lon moi, nous avons fait des choses qui n’avaient en­core ja­mais été réa­li­sées. On a vu des concours avec des gars qui de­vaient s’y re­prendre quatre ou cinq fois pour réus­sir leurs dunks. Un seul es­sai pour nous et c’était ré­glé… C’était com­plè­te­ment fou ! Mon opi­nion, c’est que oui, c’était le meilleur concours de l’his­toire. MB : Tu par­lais avec Aa­ron Gor­don pen­dant ce con­test. Ça veut dire qu’on reste potes même dans un concours du All-Star week-end ? Z.L. : On s’en­cou­ra­geait. On était deux pour faire le show et le meilleur d’entre nous de­vait l’em­por­ter mais ça ne nous em­pê­chait pas de nous en­cou­ra­ger mu­tuel­le­ment. Ça se jouait à un point sur cer­tains dunks, avec la note maxi­male de 50. C’était pe­sant mais très ex­ci­tant aus­si.

MB : Aa­ron t’a pous­sé à ten­ter des choses ex­trêmes. Il t’a sur­pris ?

Z.L. : Il a fait un sa­cré bou­lot ! On était tous

les deux dans un grand soir et il fal­lait al­ler jus­qu’au bout. Là, il m’a pous­sé dans mes li­mites. C’était éprou­vant phy­si­que­ment. MB : Est-ce qu’on a vu toute ta pa­no­plie de dunks dans ce con­test ? Z.L. : Pour ce jour-là, oui car je n’avais plus grand­chose en stock, pour être hon­nête. Après chaque dunk d’Aa­ron, je de­vais faire mieux. Il a pla­cé deux dunks de fou avec la mas­cotte. Il a réa­li­sé des fi­gures que per­sonne n’avait ja­mais ten­tées. On était dans la sur­en­chère. Sur le der­nier, je pars de la ligne des lancers francs et grâce à ma vi­tesse, je peux dé­col­ler et pla­cer un mou­lin à vent. Je n’avais ja­mais fait ce dunk de­puis la ligne des lancers francs avant To­ron­to. MB : Quels ont été tes maîtres du dunk en gran­dis­sant ? Z.L. : J’ai ai­mé Mi­chael Jor­dan, Vince Car­ter et Kobe Bryant. Même chose avec T-Mac. C’était mer­veilleux pour moi de lui ser­rer la main juste avant le con­test. C’était l’un de mes joueurs fa­vo­ris quand j’étais ga­min. C’était un su­per show­man. MB : Est-il vrai que c’est Will Bar­ton, qui par­ti­ci­pait à ce concours, qui t’a sug­gé­ré de ten­ter la fi­gure de­puis la ligne des lancers ? Z.L. : C’est la vé­ri­té. Il m’a dit d’es­sayer ce dunk à la fin. Je l’ap­pelle Will « The Th­rill ». C’est grâce à lui que j’ai ga­gné le concours. Je m’étais pré­pa­ré pour quatre dunks, pas plus. Il m’a pous­sé à ten­ter l’im­pos­sible car je n’avais ja­mais es­sayé ça. Je ne le re­mer­cie­rai ja­mais as­sez.

MB : L’an der­nier, tu avais dé­jà connu un grand mo­ment au Ma­di­son Gar­den de New York avec ta vic­toire dans le Dunk Con­test. Cette an­née, tu as pla­cé la barre en­core plus haut avec le titre de MVP du Ri­sing Stars Chal­lenge et le back-to-back au Dunk Con­test. Tu passes à quoi en 2017 à Char­lotte ? Z.L. : J’ai­me­rais bien ten­ter le Skills Chal­lenge mais si les « big men » s’en mêlent, ça va être dur ! (Rires) Je suis ra­pide et je peux shoo­ter, ça pour­rait me conve­nir. Mais j’ai sur­tout en­vie de ga­gner un troi­sième Dunk Con­test. Je re­vien­drai pour ça l’an­née pro­chaine.

MB : Tu as dé­dié ton award à Flip Saun­ders qui nous a quit­tés alors que la sai­son dé­bu­tait tout juste. C’est quel­qu’un qui te manque ? Z.L. : C’était le mi­ni­mum que je pou­vais faire. Pen­ser à lui et à sa fa­mille. Si je suis en NBA, c’est grâce à Flip. Bien sûr qu’il me manque. Non seule­ment il m’avait choi­si à la draft mais il m’avait gui­dé à mon ar­ri­vée à Min­ne­so­ta. MB : An­drew Wig­gins MVP du Ri­sing Stars Chal­lenge 2015, Karl-An­tho­ny Towns MVP du Skills Chal­lenge, toi deux fois vain­queur du concours de dunks et MVP du Ri­sing 2016… Réus­site com­plète pour Min­ne­so­ta cô­té awards. Vous de­vez at­tendre autre chose pour votre équipe, non ? Z.L. : « KAT » a connu un su­per week-end à To­ron­to mais il fait une grande sai­son avec nous. An­drew et lui portent l’équipe. On peut être confiants pour l’ave­nir. On a les bases pour réus­sir quelque chose d’in­té­res­sant car il y a du ta­lent à tous les postes à Min­ne­so­ta.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.