BA­RACK OBA­MA

RE­COIT LES WAR­RIORS

Mondial Basket - - Vu Sur Internet -

C’est une tra­di­tion : les cham­pions NBA ont été re­çus à la Mai­son Blanche par le pré­sident amé­ri­cain, Ba­rack Oba­ma (qui va ti­rer sa ré­vé­rence dans quelques mois après huit ans d’exer­cice, puisque la consti­tu­tion US lui in­ter­dit de bri­guer un troi­sième man­dat). Il n’ac­cueille­ra pas les Bulls, son équipe de coeur, mais il a pu sa­luer une an­cienne lé­gende chi­ca­goane, Steve Kerr, coach des War­riors. Le pré­sident a pas­sé quelques mo­ments en pri­vé avec cer­tains joueurs avant de leur faire vi­si­ter les lieux. Puis il a fait son tra­di­tion­nel dis­cours. « Les War­riors ont ré­vo­lu­tion­né le bas­ket, a-t-il dé­cla­ré. Ils pro­duisent un jeu ma­gni­fique. Main­te­nant, res­tons hon­nêtes… «Ma­gni­fique» est un terme qui n’a pas vrai­ment été as­so­cié aux War­riors pen­dant de longues dé­cen­nies. Je suis suf­fi­sam­ment âgé pour me sou­ve­nir de leurs der­nières belles an­nées, au mi­lieu de la dé­cen­nie 70. J’avais 10 ans. Gol­den State était tel­le­ment mau­vais qu’un joueur ac­tuel ne sa­vait même pas que la ville d’Oak­land avait une équipe en NBA. Ce joueur se nomme Klay Thomp­son. » Le pré­sident Oba­ma a bien en­ten­du par­lé de Ste­phen Cur­ry avec le­quel il avait joué au golf l’été der­nier (il l’avait bat­tu lors de leur pe­tite par­tie, une dé­faite que le MVP 2015 a ex­pli­quée par la pré­sence d’agents secrets…). « Luke Wal­ton a com­pi­lé 39 vic­toires pour 4 dé­faites, a pour­sui­vi Oba­ma. Mal­heu­reu­se­ment, la NBA re­fuse de lui don­ner du cré­dit pour ce qu’il a réa­li­sé. Ça ne semble pas très lo­gique. On ac­com­plit de grandes choses, on a un ex­cellent bi­lan et on ne re­çoit pas la re­con­nais­sance qu’on mé­rite, a-t-il ajou­té en fai­sant al­lu­sion à lui-même. Les War­riors pour­raient battre le re­cord de vic­toires des Bulls. Quoi qu’il ar­rive, re­cord ou non, Steve Kerr se­ra ga­gnant. » L’an pro­chain, ce se­ra un autre pré­sident qui ac­cueille­ra le cham­pion NBA et quel que soit son nom, il ne par­ta­ge­ra ja­mais la pas­sion ar­dente de Ba­rack pour la balle orange…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.