ÉDI­TO

Mondial Basket - - Edito - FRED LESMAYOUX

Ain­si donc, il au­ra fal­lu at­tendre le Game 7, tout au bout du sus­pense, pour fris­son­ner de­vant les larmes sin­cères du « King ». L’im­pact de cette vic­toire se me­sure tout au­tant en émo­tions qu’en chiffres. Cô­té fee­ling, vous te­nez entre vos mains cent pages de plai­sir. Cô­té chiffres, plon­gez dans le ver­tige des re­cords. Le Game 7 des Fi­nales 2016 a été sui­vi par 30,8 millions de té­lé­spec­ta­teurs aux Etats-Unis. Il faut re­mon­ter à 1998 pour trou­ver trace d’un match des Fi­nales NBA sus­ci­tant plus d’in­té­rêt : 35,9 millions de té­lé­spec­ta­teurs avaient sui­vi le Game 6 rem­por­té par Chi­ca­go face à Utah, pour la der­nière ren­contre de Mi­chael Jor­dan sous le maillot des Bulls. La re­trans­mis­sion de War­riors-Ca­va­liers, idéa­le­ment ca­lée un di­manche soir, a même connu un pic à 44,5 millions de té­lé­spec­ta­teurs vers la fin du match. Les sept ren­contres des Fi­nales 2016 ont été sui­vies par une moyenne de 20,2 millions de té­lé­spec­ta­teurs, soit les meilleures au­diences pour un évé­ne­ment spor­tif de­puis 2006, a pré­ci­sé ABC. Ba­rack Oba­ma, de re­tour d’un voyage au Yo­se­mite Park, est res­té dans son Air Force One pour as­sis­ter à la vic­toire des hommes de Ty­ronn Lue. Po­sé sur le tar­mac, alors qu’il res­tait moins de deux mi­nutes à jouer dans le qua­trième quart-temps, l’avion pré­si­den­tiel n’a vu sor­tir ses pas­sa­gers qu’une de­mi-heure plus tard, le temps que Kyrie Irving et LeB­ron James mettent fin à la ma­lé­dic­tion de la ville de Cle­ve­land et ar­rachent le titre. Cela fai­sait 52 ans qu’elle at­ten­dait un tro­phée de cham­pion dans un sport ma­jeur. Il y avait foule pour sa­luer les hé­ros avec en­vi­ron 1,3 mil­lion de per­sonnes dans le centre-ville pour la pa­rade. Les fans de l’Ohio, comme nous tous, re­tien­dront l’image de cette Fi­nale : le contre de LeB­ron James sur Andre Iguo­da­la. Sa vi­tesse pour re­ve­nir en dé­fense était hal­lu­ci­nante, avec seule­ment 2,67 se­condes pour cou­vrir les pre­miers 18 mètres du ter­rain. Quand Iguo­da­la re­çoit le bal­lon pour al­ler au cercle, LeB­ron est en­core en re­tard, à plus de 6 mètres du pa­nier, alors que le War­rior en est à 4. Mais à 32 km/h, il rat­trape ce re­tard et vient cueillir « Ig­gy » à 3,50 m, avec une dé­tente me­su­rée à 89 cm ! Etour­dis­sant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.