MIA­MI-OKC, MÊME COM­BAT

DÉPLUMÉS DE LEUR MÉGASTAR, MIA­MI ET OK­LA­HO­MA CI­TY ONT ES­SAYÉ DE DI­GÉ­RER AU MIEUX LA DÉ­CEP­TION, EN TEN­TANT DE RE­B­TIR POUR L’AVE­NIR. MAIS COM­MENT REM­PLA­CER DWYANE WADE ET KE­VIN DU­RANT ?

Mondial Basket - - Édito - — Par Fred Les­mayoux — MB

La vie sans Dwyane Wade et Ke­vin Du­rant

Pat Ri­ley était abat­tu. Sans doute a-t-il com­pris que pour une fois, son ins­tinct lé­gen­daire l’avait lâ­ché. Après 13 ans aux com­mandes du Heat et trois titres, dont deux of­ferts par le trio royal for­mé avec LeB­ron James et Ch­ris Bosh de 2010 à 2014, Dwyane Wade (34 ans) s’en est al­lé à son tour. Et ce sont toutes les fon­da­tions qui s’écroulent, l’âme de la fran­chise flo­ri­dienne qui s’en­vole. « Ce qui est ar­ri­vé avec Dwyane m’a fait mal, confesse le pré­sident Pat Ri­ley (71 ans). Je ne veux pas me lais­ser abattre mais j’ai le re­gret de ne pas m’être to­ta­le­ment in­ves­ti dans ce dos­sier. J’ai ra­té ce que j’avais pré­vu pour lui, son fu­tur et ma vi­sion de sa re­traite ici. »

« Flash » est par­ti à Chi­ca­go, Luol Deng a fi­lé chez les Lakers et Joe John­son a dé­mé­na­gé dans l’Utah. Le Heat n’a pas tout per­du. Mia­mi a réus­si à pro­lon­ger Has­san Whi­te­side (27 ans), le pi­vot le plus de­man­dé de cette « freea­gen­cy », certes au prix fort : 98 mil­lions de dol­lars sur 5 ans. Le Slo­vène Go­ran Dra­gic reste aux com­mandes et le coach Erik Spoel­stra peut comp­ter sur la nou­velle gé­né­ra­tion, in­car­née par l’ar­rière-ai­lier Jus­tise Wins­low (20 ans, 10e choix de la draft 2010) et le shoo­ting guard Josh Ri­chard­son (22 ans, 40e choix). Comme un clin d’oeil à l’autre gros per­dant du mer­ca­to 2016, c’est à Ok­la­ho­ma Ci­ty que Pat Ri­ley est al­lé faire son mar­ché. Le Heat a dé­bau­ché l’ar­rière Dion Wai­ters (24 ans), en re­gain de forme sur les der­niers playoffs, pour un an. De quoi at­tendre pa­tiem­ment la « free-agen­cy » 2017 qui s’an­nonce elle aus­si ex­plo­sive. Ajou­tons la si­gna­ture de Der­rick Williams, trans­fuge des Knicks. Reste le cas Ch­ris Bosh (32 ans), der­nier Mo­hi­can des « Th­ree Ami­gos ». De­puis deux ans, des caillots de sang dans son mol­let in­quiètent le staff mé­di­cal, au point que l’an­cien Rap­tor a été lais­sé hors course la sai­son der­nière. Ch­ris se dit prêt à re­ve­nir et si c’est le cas, Mia­mi pour­ra re­bon­dir en at­ten­dant mieux. Mais le Heat cher­che­rait aus­si à se dé­bar­ras­ser d’un vé­té­ran de­ve­nu en­com­brant…

Du cô­té de « OKC », la donne n’est pas la même. D’abord parce que Ke­vin Du­rant n’avait pas ga­gné de titre avec la fran­chise. Mais aus­si et sur­tout parce que le me­neur Rus­sell West­brook (27 ans) se­ra à son tour free-agent l’an pro­chain. Un « Russ » qu’on dit très re­mon­té après la dé­ci­sion de son an­cien ami de fi­ler à Gol­den State… Le casse-tête donne des mi­graines au front of­fice du Thun­der. Les di­ri­geants pré­parent une pro­lon­ga­tion de contrat maxi­mum pour évi­ter que West­brook ne fasse « une Du­rant » dans un an. L’ac­cep­te­ra-t-il ? Tant qu’il ne le fe­ra pas, les ru­meurs sur un pos­sible trans­fert cir­cu­le­ront.

En at­ten­dant, il faut re­cons­truire le jeu de « OKC » sans le n°35. Billy Do­no­van, le coach, va re­voir sa co­pie avec son homme à tout faire, le roi du triple-double, West­brook, qui au­ra évi­dem­ment les pleins pou­voirs et carte blanche. Ha­bi­tué à jouer avec un ar­rière dé­fen­sif, le Thun­der va chan­ger de mé­thode avec un Vic­tor Ola­di­po (ex-Or­lan­do) qui est aus­si agres­sif que le n°0. Ajou­tez Enes Kan­ter et Ste­ven Adams sous les pan­neaux, Andre Ro­ber­son en dé­fense sur l’aile, ce­la donne une équipe très jeune. L’ef­fec­tif est com­po­sé de joueurs en quête de res­pon­sa­bi­li­tés et de res­pec­ta­bi­li­té, dé­ter­mi­nés à faire « ou­blier » le dé­part de « KD ». L’été 2016 a été lourd, 2017 se­ra for­cé­ment moins ora­geux. A moins que Rus­sell ne boucle à son tour ses va­lises…|

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.