Dennis schrö­Der Vi­sa pour l’aVe­nir

Mondial Basket - - Special Point Guards -

LE JEUNE AL­LE­MAND DENNIS SCHRö­DER N’A PAS CRA­QUé. STAR­TER DANS UNE éQUIPE D’AT­LAN­TA EN PLEINE MUTATION DE­PUIS L’éTé DER­NIER, IL A PO­Sé SON JEU DER­RIèRE LES DEUX ALL-STARS, DWIGHT HO­WARD ET PAUL MILL­SAP. C’EST Dé­SOR­MAIS LUI, L’AVE­NIR DES HAWKS.

tlan­ta vé­cu une sai­son en dents de scie. Après avoir pris un dé­part ca­non (9-2), les Hawks ont si­gné un vi­lain 2-10 en no­vembre-dé­cembre. Et puis les joueurs de Mike Bu­den­hol­zer se sont re­mis dans le sens de la marche face à Mia­mi. Dennis Schrö­der, le me­neur al­le­mand, de­vait im­po­ser sa patte de droi­tier dans une équipe re­ma­niée qui al­lait en­core connaître des pro­blèmes d’adap­ta­tion et d’in­té­gra­tion de nou­veaux joueurs après le dé­mé­na­ge­ment de Kyle Kor­ver (par­ti à Cleve­land le 7 jan­vier), Tia­go Split­ter (par­ti à Phi­la­del­phie le 22 fé­vrier) et Mike Scott (par­ti à Phoe­nix le 23 fé­vrier et cou­pé dès le len­de­main). Il y a aus­si eu des ru­meurs de trans­fert concer­nant Paul Mill­sap et Tha­bo Se­fo­lo­sha. Mais fai­sant abs­trac­tion de l’en­vi­ron­ne­ment, Schrö­der est res­té concen­tré sur son jeu, conscient qu’il dé­te­nait les clés de la mai­son de­puis la si­gna­ture de son contrat de 70 millions de dol­lars sur 4 ans. At­lan­ta est sor­ti du Top 4 à l’Est au re­tour des va­cances d’hi­ver, en fé­vrier. Y a-t-il un lien de cause à ef­fet ? En tout cas, le n°17 avait pu­re­ment et sim­ple­ment zap­pé le re­tour au ber­cail après être par­ti re­trou­ver sa fa­mille en Al­le­magne… Il a man­qué deux en­traî­ne­ments, ce qui a contraint Coach Bu­den­hol­zer à lui in­fli­ger un match de sus­pen­sion, le 24 fé­vrier face à Mia­mi. L’Al­le­mand se jus­ti­fia en ex­pli­quant qu’il n’avait pas re­nou­ve­lé son vi­sa à temps à Ber­lin. « J’ai chan­gé de pas­se­port et je n’ai pas réa­li­sé que je n’avais pas de vi­sa pour ren­trer tra­vailler aux Etats-Unis. » Schrö­der ne fut pas star­ter non plus pour le match sui­vant, à Or­lan­do. Une preuve sup­plé­men­taire du fait que le staff de la fran­chise de Géor­gie n’a pas ai­mé le com­por­te­ment de son me­neur de 23 ans, qui boucle ac­tuel­le­ment sa qua­trième sai­son NBA. Même si les Hawks ont aus­si dit : « Dennis a joué un rôle im­por- tant pour l’équipe et il a été un grand contri­bu­teur dans ses suc­cès cette sai­son. » At­lan­ta a bais­sé sa garde par la suite avec sept dé­faites consé­cu­tives en mars… A titre per­son­nel, le 17e choix de la draft 2013 a bat­tu son re­cord de points (33) dès le 9 dé­cembre, contre Mil­wau­kee, en shoo­tant à plus de 63%. Il fit aus­si vol­ti­ger les Knicks dans un match de pure fo­lie, avec quatre pro­lon­ga­tions, le 29 jan­vier, dis­til­lant 15 as­sists. Dennis a ex­plo­sé tous ses comp­teurs pour ter­mi­ner l’exer­cice 2016-17 avec 18.1 points, 6.3 passes et 3.1 re­bonds de moyenne. Mais aus­si plus de 3 bal­lons per­dus par match… Car s’il a dé­sor­mais le vi­sa, l’Al­le­mand n’a pas tou­jours la vis­ta !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.