Mar­reese SPEIGHTS

Mondial Basket - - Southeast -

MON­DIAL

BAS­KET : Tu es un grand voya­geur en NBA, on te re­trouve à Or­lan­do cette sai­son. Ce choix n’est pas ano­din, n’est-ce pas ? Mar­reese SPEIGHTS : Je suis de St. Pe­ters­burg, en Flo­ride, et j’ai ga­gné le titre uni­ver­si­taire avec Flo­ri­da en 2007. C’était l’équipe rê­vée. J’ai gran­di les yeux émer­veillés de­vant Pen­ny Har­da­way. Je rê­vais de jouer ici de­puis que j’ai com­men­cé à re­gar­der du bas­ket !

MB : Le sec­teur in­té­rieur est pour­tant en­com­bré au Ma­gic. Quel se­ra ton rôle exact ?

M.S. : Je sais que si je veux res­ter dans cette Ligue, je dois rendre ser­vice en tant que role player. C’est ma place et ça l’a tou­jours été. J’ai ren­tré plus de 100 pa­niers à 3 points la sai­son pas­sée chez les Clip­pers, je pense que ça montre l’éten­due de mon jeu. La com­bi­nai­son entre mon shoot, ma per­son­na­li­té et mon dé­sir de por­ter ce maillot de­vrait me per­mettre de réa­li­ser une belle sai­son.

MB : Ça ne te dé­range pas de sor­tir du banc avec un temps de jeu res­treint ?

M.S. : Si je ne joue pas beau­coup, je n’en fais pas un drame car j’ai dé­jà ga­gné un titre. Si je peux ai­der l’équipe d’une ma­nière ou d’une autre, sou­te­nir les jeunes, ça suf­fit à mon bon­heur. Je peux le faire et je le fe­rai vo­lon­tiers, sans pro­blème d’ego.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.