DeMar­cus COU­SINS

Mondial Basket - - Southwest -

MON­DIAL

BAS­KET : Qu’estce que ça te fait de re­trou­ver Ra­jon Ron­do ? DeMar­cus COU­SINS : Ra­jon est comme un grand frère pour moi. Il m’a beau­coup ap­pris du­rant la seule sai­son qu’on a pas­sée en­semble à Sa­cra­men­to. Notre re­la­tion de­meure forte et on vou­lait re­de­ve­nir co­équi­piers. Je ne pen­sais pas que ça ar­ri­ve­rait aus­si tôt. J’en suis heu­reux. Avec lui, notre équipe va at­teindre un autre ni­veau. Il ap­porte de la confiance à cha­cun de ses co­équi­piers.

MB : Tu as l’air très af­fû­té en ce dé­but de sai­son, as-tu sui­vi un ré­gime par­ti­cu­lier ?

D.C. : J’ai en­ga­gé un cui­si­nier à do­mi­cile et j’ai per­du un peu de poids. Je suis en­core jeune mais je prends de l’âge et je dois vrai­ment com­men­cer à me concen­trer sur mon corps. Je ne me suis ja­mais sen­ti aus­si bien phy­si­que­ment de­puis le dé­but de ma car­rière !

MB : Quid de ton en­tente avec An­tho­ny Da­vis dans la ra­quette ?

D.C. : On s’adapte. An­tho­ny et les coaches m’ont dit d’être moi­même. Une fois que j’ai fait ce­la, nous avons été meilleurs. Donc, il n’est pas vrai­ment né­ces­saire de chan­ger quelque chose, sim­ple­ment de s’ajus­ter. Avec un gars comme Da­vis, le jeu de­vient plus simple. Je pense que lui et moi avons des qua­li­tés que peu d’in­té­rieurs ont dans la Ligue, voire ont eu dans l’his­toire. Je ne pense pas que le small ball, à la mode en NBA, m’af­fec­te­ra. Ni lui.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.